Vue du ciel : Ile de Houat

Voile Magazine - - Sommaire - Texte : Paul Gu­ry. Pho­tos : Fran­çois Van Mal­le­ghem.

L’île de Houat s’aborde plu­tôt par beau temps car le pe­tit port de pêche de Saint-Gil­das, n’est pas équi­pé pour la plai­sance. En re­vanche, les dif­fé­rentes pointes de la par­tie sud-ouest de l’île offrent des abris de presque tous les vents... et un dé­cor gran­diose.

AU MO­MENT

de s’aven­tu­rer dans ces eaux, il faut consi­dé­rer, outre la mé­téo bien sûr, les co­ef­fi­cients de ma­rée. Parce que l’échouage n’est plai­sant que s’il est plei­ne­ment vo­lon­taire ! Par­mi les mouillages de l’île, Tréac’h er Gou­red (Grande Plage) est sans doute le plus cé­lèbre. Cette belle plage à l’al­lure tro­pi­cale est bien abri­tée de l’ouest. L’ap­proche est ai­sée par le nord et l’est en pre­nant garde de lais­ser l’îlot En Yoch sur tri­bord. At­ten­tion à la brise de nuit qui peut se le­ver, ren­dant le mouillage rou­leur et l’an­crage plus aléa­toire, sur­tout si ce­lui-ci est bon­dé. A l’ex­tré­mi­té ouest de l’île, le Be­ni­guet, face au pas­sage épo­nyme entre Houat et la pres­qu’île de Qui­be­ron, est une jo­lie baie sau­vage, mais ra­re­ment exempte de houle. Elle consti­tue néan­moins un abri as­sez sûr par vent de sec­teur est. On y ac­cède en contour­nant la tou­relle car­di­nale ouest « le Rou­leau » par le nord. La côte nord com­porte en­fin une mul­ti­tude de criques ac­cueillantes.

Qu’on l’ap­pelle Grande Plage, rade de Houat ou Tréac’h er Gou­red, elle reste un haut lieu de mouillage fo­rain.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.