La ville vous at­tend aux ateliers par­ti­ci­pa­tifs.

Un coup de pin­ceau par là, un coup de bêche par ici, la com­mune fait ap­pel à ses ad­mi­nis­trés pour ses me­nus tra­vaux.

Voix du Jura - - Jura -

Jeu­di 5 oc­tobre, 9 h, place de la Co­mé­die. Pin­ceau en main, pot de pein­ture blanche au pied, une ving­taine de ci­toyens bé­né­voles ra­fraî­chissent les mu­rets des bacs à fleurs. À quelques cen­taines de mètres de là, au Puits Sa­lé, ils sont une di­zaine à ar­ra­cher les mauvaises herbes sur les murs de pierre et à désher­ber les che­mins de terre.

Deux chan­tiers ci­toyens par­ti­ci­pa­tifs où se sont mê­lés membres de l’as­so­cia­tion Lons Ac­cueil, ré­si­dents et en­ca­drants du Centres d’Hé­ber­ge­ment et de Ré­in­ser­tion So­ciale (CHRS), ré­si­dents de l’APEI et membres de l’as­so­cia­tion des Pen­dants, aux cô­tés des ser­vices tech­niques de la ville, et même du maire de la com­mune, Jacques Pé­lis­sard, ve­nu don­ner un ra­pide coup de main, ou plu­tôt de pin­ceau, en dé­but de chan­tier. « Nous avons initié ces chan­tiers ci­toyens en juin der­nier avec dif­fé­rentes as­so­cia­tions lo­cales, avec un double ob­jec­tif ; ce­lui de mettre en beau­té la ville par des pe­tits tra­vaux simples pour les­quels nous n’au­rions pas fait in­ter­ve­nir des en­tre­prises, et ce­lui de créer du lien so­cial. Ce genre de chan­tier se fait ré­gu­liè­re­ment dans des villes plus pe­tites ; nous avons vou­lu mettre en place ces chan­tiers par­ti­ci­pa­tifs afin que cha­cun prenne conscience qu’il peut être ac­teur de l’amé­lio­ra­tion de son cadre de vie », ex­pli­quait le pre­mier édile de la com­mune.

Don­ner à la ville en re­tour

À ses cô­tés, An­dré Roy, pré­sident de Lons Ac­cueil, s’ac­tive pin­ceau à la main. « Le maire nous a in­vi­té à ve­nir par­ti­ci­per à ce chan­tier qui était ju­gé comme prio­ri­taire, nous avons donc ac­cep­té ; la ville nous donne, c’est nor­mal que l’on lui donne en re­tour. » Un peu plus loin, aux cô­tés des ré­si­dents du CHRS, Ha­gare, sta­giaire dans la struc­ture ex­plique : « Pour nous ce chan­tier est un acte ci­toyen, qui per­met de chan­ger l’image que les gens peuvent avoir de nos ré­si­dents. Quel que soit l’âge, la si­tua­tion so­ciale ou la na­tio­na­li­té, on peut mettre la main à la pâte pour ai­der la com­mu­nau­té. » Un point de vue par­ta­gé par Gé­rald Gros­filley, aide mé­di­co-psy­cho­lo­gique au foyer de Cran­çot, qui aux cô­tés de quatre ré­si­dents adultes han­di­ca­pés, désherbe les al­lées du Puits Sa­lé. « Nos ré­si­dents sont des ci­toyens à part en­tière qui peuvent tra­vailler à l’em­bel­lis­se­ment de la ville, même s’ils sont moins pro­duc­tifs. Ce genre de chan­tier est un ou­til qui nous per­met de les main­te­nir dans le mi­lieu du tra­vail, de leur of­frir une re­con­nais­sance. »

Seule ci­toyenne or­di­naire de la ma­ti­née, Ch­ris­tine, 62 ans, était ve­nue d’elle-même pour par­ti­ci­per au chan­tier après en avoir en­ten­du par­ler dans la presse. « Je me sens bien dans ma ville que j’aime et j’ai en­vie de la rendre belle pour les vi­si­teurs ; il était donc nor­mal pour moi de ve­nir par­ti­ci­per à ce chan­tier, qui me per­met de faire un acte so­cial dif­fé­rent, une contri­bu­tion dif­fé­rente. De plus, avec les dif­fi­cul­tés éco­no­miques qui s’an­noncent pour nos com­munes, il va fal­loir que les ci­toyens mettent de plus en plus la main à la pâte. »

Pour cha­cun, la rai­son de la par­ti­ci­pa­tion à ce chan­tier ci­toyen était donc dif­fé­rente, mais tous se sont sen­tis utiles du­rant cette ma­ti­née. Au vu du suc­cès de cette pre­mière édi­tion, ne dou­tons pas que de nou­veaux chan­tiers par­ti­ci­pa­tifs pren­dront bien­tôt place dans la ville.

Sur la place de la Co­mé­die, cha­cun s’est ac­ti­vé, pin­ceau à la main, pour rendre au lieu sa fraî­cheur d’an­tan.

Au Puits Sal­lé, les ré­si­dents du foyer de Cran­çot ont bê­ché et ra­tis­sé afin de re­don­ner une nou­velle jeu­nesse au lieu. Une in­té­gra­tion « qui fait d’eux des ci­toyens comme les autres », se­lon Gé­rald Gro­filley, aide mé­di­co-psy­cho­lo­gique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.