Une jour­née d’échange pour faire face aux dif­fi­cul­tés des ai­dants

Or­ga­ni­sée par le centre hos­pi­ta­lier in­ter­com­mu­nal du Pays du Re­ver­mont et le Re­lais des ai­dants, cette jour­née avait pour but de créer de l’échange.

Voix du Jura - - Ville -

Or­ga­ni­sé pour la troi­sième an­née dans le Ju­ra, ce pen­dant lo­cal de la jour­née na­tio­nale des ai­dants a réuni plu­sieurs cen­taines de per­sonnes, ai­dants et pro­fes­sion­nels de san­té, jeu­di 5 oc­tobre der­nier à Ju­ra­parc. « Le but de cette jour­née est d’in­for­mer les ai­dants et les pro­fes­sion­nels qui sont ame­nés à tra­vailler avec eux, mais éga­le­ment de sen­si­bi­li­ser le grand pu­blic aux pro­blé­ma­tiques qu’ils peuvent ren­con­trer dans leur quo­ti­dien », ex­pli­quait Isa­belle Mni­dakh, psy­cho­logue et or­ga­ni­sa­trice de la jour­née.

Ils n’étaient qu’une ving­taine de membres pré­sents, ce ven­dre­di 6 oc­tobre en soi­rée, pour se pro­non­cer, non sans souf­france, sur la dis­so­lu­tion de leur as­so­cia­tion, le CALB39. Après les pro­pos li­mi­naires du pré­sident Mi­chel Hal­lé, face aux­quels a com­men­cé à mon­ter la contes­ta­tion de la part de cer­tains membres, les ques­tions ont ra­pi­de­ment fu­sé, avant même le vote de dis­so­lu­tion. « Pour­quoi en somme nous ar­ri­ver là ? Et sur­tout en si peu de temps. » Une ques­tion à la­quelle le pré­sident a ré­pon­du une fois de plus, jus­ti­fiant le dé­clin du club par la baisse du nombre d’adhé­rents, la forte di­mi­nu­tion des do­ta­tions du Con­seil Dé­par­te­men­tal et l’ab­sence de com­pé­ti­tion gé­né­ra­trice de re­cette

« Quelle somme reste-t-il au club ? » se sont éga­le­ment de­man­dé les membres pré­sents, pour cer­tain vi­ru­lent, face à l’iné­luc­table dé­chi­re­ment à ve­nir. Une réponse que le pré­sident n’a réus­si à lâ­cher qu’à de­mi-mot ; « il nous reste au­jourd’hui en­vi­rons 500 € sur le compte, et nous sommes à plus de 40 000 € de dé­fi­cit, dont 20 000 € concer­nant les sa­laires à payer aux en­traî­neurs dans le cadre du Contrat de Sé­cu­ri­sa­tion Pro­fes­sion­nelle. Une si­tua­tion que l’on ne pour­ra pas as­su­mer et qui nous a obli­gés à dé­po­ser notre dos­sier au tri­bu­nal. »

Le vote de la dis­so­lu­tion ve­nu, sur les 37 vo­tants, 31 se sont pro­non­cés pour, 4 contre et 2 se sont abs­te­nus. La dé­ci­sion pro­non­cée sans sur­prise, cha­cun est ra­pi­de­ment re­par­ti, comme vou­lant dé­fi­ni­ti­ve­ment tour­ner la page de ce sou­ve­nir ap­pa­rem­ment dou­lou­reux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.