Pha­nie Bou­vret re­nonce à son man­dat de con­seillère mu­ni­ci­pale

La co­lis­tière de Jean­Claude Wambst dé­nonce le mé­pris avec le­quel Jean-Ma­rie Ser­mier et Jean-Bap­tiste Ga­gnoux traitent l’op­po­si­tion.

Voix du Jura - - Ville - B. I

« Le mé­pris et l’ir­res­pect dont sont vic­times les élus de l’op­po­si­tion me sont in­sup­por­tables. Ce n’est pas ain­si que je consi­dère l’exer­cice de la dé­mo­cra­tie », écrit Pha­nie Bou­vret. En fin de se­maine der­nière, la co­lis­tière de Jean­Claude Wambst a adres­sé un mail à l’en­semble des membres du con­seil mu­ni­ci­pal afin de les in­for­mer de la rai­son de sa dé­mis­sion.

Cette dé­mis­sion in­ter­vient au len­de­main du pre­mier con­seil mu­ni­ci­pal di­ri­gé par Jean-Bap­tiste Ga­gnoux. Pha­nie Bou­vret ex­plique qu’elle vou­lait croire que sa dé­si­gna­tion per­met­trait l’ins­tau­ra­tion d’un dé­bat plus se­rein. Elle dé­nonce le fait que Jean-Ma­rie Ser­mier, re­de­ve­nu simple conseiller mu­ni­ci­pal, conti­nue à oc­cu­per le siège voi­sin de ce­lui de son suc­ces­seur et la per­ma­nence d’une « po­li­tique po­li­ti­cienne de can­di­dat ».

Pha­nie Bou­vret conclut son cour­rier en rap­pe­lant l’in­ter­ven­tion de Jean-Pierre Cui­net lors d’un pré­cé­dent con­seil, sug­gé­rant que les membres du con­seil mu­ni­ci­pal de­vraient être ca­pables de tra­vailler conjoin­te­ment dans l’in­té­rêt des Do­lois. « Ma dé­marche de­puis 2008 était celle-ci », as­sure Pha­nie Bou­vret.

Le siège va­cant de­vrait re­ve­nir à Ber­na­dette Tou­ry, sui­vante sur la liste de gauche aux mu­ni­ci­pales de 2014.

Pha­nie Bou­vret, avec Ako Ham­daoui et Alain Vuillaume qui a lui aus­si dé­mis­sion­né du con­seil mu­ni­ci­pal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.