La pis­cine Bar­be­rousse ou­vri­ra en 2020

Le con­seil d’Ag­glo a consa­cré une par­tie de sa séance à dé­voi­ler le pro­jet de pis­cine qui sor­ti­ra de terre au prin­temps 2020.

Voix du Jura - - La Une - Ma­thilde Ducerf

Même si la com­pa­rai­son n’est pas for­cé­ment fa­cile puisque les lieux sont dif­fé­rents, le pro­jet de Bar­be­rousse a pris ses ra­cines après l’aban­don de la cou­ver­ture de l’Aqua­parc Isis. « Les sur­faces d’eau pour les sco­laires et le manque de cré­neaux ho­raires pour les clubs pré­sents à la pis­cine Bar­be­rousse ont mis en lu­mière un be­soin évident », note Jean-Pas­cal Fi­chère, pré­sident du Grand Dole.

Une res­sem­blance avec La Com­man­de­rie est as­sez fla­grante quand on re­garde les plans. « L’en­trée ma­jes­tueuse par la place Pré­ci­pia­no a beau­coup plu à la com­mis­sion avec une des­serte très fa­cile sur les bas­sins et les gym­nases », re­lève l’élu. Une par­tie bien-être pro­po­se­ra une autre forme de détente avec sau­na, hammam et salle de mus­cu­la­tion. Deux gym­nases, une salle de gym­nas­tique et une salle po­ly­va­lente s’ajou­te­ront aux bas­sins (lu­dique, d’ap­pren­tis­sage, nor­dique et l’ac­tuel de 25 m). Un par­king sou­ter­rain de 209 places per­met de dé­ga­ger un es­pace pié­ton sur la place Pré­ci­pia­no. L’em­pla­ce­ment proche de tous les éta­blis­se­ments sco­laires est un atout.

Des so­lu­tions à trou­ver

En at­ten­dant, le cercle des na­geurs de Dole, la plus im­pac­té par ces tra­vaux cherche avec les élus des so­lu­tions pour les deux sai­sons à ve­nir. Sté­phane Bour­geois, pré­sident du club, était pré­sent à la pré­sen­ta­tion of­fi­cielle lors du con­seil com­mu­nau­taire. « Le pro­jet est in­té­res­sant car il prend en compte notre de­mande de lignes d’eau sup­plé­men­taires. Il se­ra pos­sible d’ac­cueillir un plus grand nombre de pu­blics en même temps. L’es­pace nor­dique se­ra adu­lé par les plus grands mais j’es­père qu’il nous se­ra ac­cor­dé un peu d’es­pace pour les plus pe­tits à l’in­té­rieur en pé­riode hi­ver­nale. Il reste en­core de nom­breuses in­ter­ro­ga­tions quant aux so­lu­tions. Les pa­rents nous sol­li­citent en­core beau­coup à ce su­jet et il ne faut pas que ce­la en­traîne une perte d’adhé­rents. C’est pour ce­la qu’un dé­lai sup­plé­men­taire est le bien­ve­nu et que la pis­cine res­te­ra ou­verte jus­qu’en juin. Il existe des bas­sins qui se louent et peuvent être mon­tés pen­dant ces mois de tra­vaux ». « L’ou­ver­ture des lignes d’eau à 17h se­rait un plus pour nous et les jeunes ac­cu­mu­le­raient moins de fa­tigue en s’en­traî­nant plus tôt que les ho­raires ac­tuels de 19h à 21h30 », ajoute Sté­phane Bour­geois. Des points d’in­ter­ro­ga­tion qui sont en­core nom­breux et lé­gi­times et que le pré­sident du club sou­haite an­ti­ci­per car « il ne se­ra pas pos­sible de s’en­traî­ner en plein hi­ver dans le bas­sin de l’Aqua­parc même chauf­fé ».

Un pro­jet à 33 M €

« L’en­ve­loppe a été dif­fi­cile à res­pec­ter et il existe en­core une marge de né­go­cia­tion qui va avoir lieu. Je se­rai vi­gi­lant de ne pas tou­cher à la taxa­tion des Grands Do­lois », té­moigne Da­niel Ber­nar­din, membre de la com­mis­sion et dé­lé­gué à l’en­vi­ron­ne­ment. L’en­ve­loppe glo­bale de 33,3 mil­lions d’eu­ros (24,5 M € pour le Grand Dole et 8,8 M € pour la Ville de Dole) est condi­tion­née par l’at­tente de sub­ven­tions no­tam­ment du Con­seil dé­par­te­men­tal qui n’a pas en­core don­né sa réponse sur le su­jet.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.