■MOU­CHARD Adieu à An­dré Ro­bert

Voix du Jura - - Val d’Amour -

Vincent Ri­chard et Ca­the­rine Chey, as­so­ciés au sein de la so­cié­té Cli­nique du Val d’Amour, se portent ac­qué­reur d’une par­celle de 1 850 m2 sur la zone d’ac­ti­vi­té des Prés Ber­nard afin d’y construire un bâ­ti­ment pour une ac­ti­vi­té d’hos­pi­ta­li­sa­tion à do­mi­cile. Cette par­celle était la der­nière non-at­tri­buée sur la zone d’ac­ti­vi­té. Elle est ven­due 22 200 €.

Mi­chel Ro­chet a pré­fé­ré ajour­ner la dé­li­bé­ra­tion re­la­tive au re­cru­te­ment d’un as­sis­tant à maî­trise d’ou­vrage pour la construc­tion d’un groupe sco­laire pour neuf com­munes : Vau­drey, Ou­nans, Cham­blay, Ecleux, Villers-Far­lay, Ville­neu­ved’Aval, Cha­te­lay, Ger­mi­gney et Chis­sey-sur-Loue. « On at­tend d’avoir la cer­ti­tude que le pé­ri­mètre et le lieu ont l’aval de tout le monde », ex­plique le pré­sident. Il manque no­tam­ment la dé­li­bé­ra­tion du conseil mu­ni­ci­pal de Villers-Far­lay. « Ja­mais on n’a pu faire en­tendre nos ar­gu­ments », re­prochent le maire Jean-Marc Blanc et son ad­joint Jean Ga­me­lon. Les élus des autres com­munes, no­tam­ment les maires d’Ou­nans et Ecleux, re­fusent de consa­crer en­core d’autres soi­rées à ce su­jet alors que les com­munes concer­nées ont vo­té par cinq voix en fa­veur la construc­tion du groupe sco­laire à Cham­blay contre trois pour Villers-Far­lay et un blanc.

An­dré est le fils d’une fa­mille d’agri­cul­teur Hen­ri et Ma­rie-Louise Ro­bert. Né à Mou­chard le 27 avril 1937, c’est le 3e d’une fra­trie de quatre, Jo­seph, Ai­mé et le pe­tit frère Mi­chel. Re­çu au cer­ti­fi­cat d’études, mal­gré ses bons ré­sul­tats sco­laires, 1er du can­ton, au lieu de conti­nuer ses études, il suit des cours agri­coles pour ai­der ses pa­rents à la ferme. À 20 ans, il est ap­pe­lé sous les dra­peaux pour ef­fec­tuer son ser­vice mi­li­taire en Al­gé­rie. De re­tour à 22 ans, il donne une an­née de tra­vail à ses pa­rents pour les ai­der à la ferme, mais cu­mule éga­le­ment dif­fé­rents em­plois, dont ou­vrier à la Rho­dia. Il com­mence à tra­vailler dans les assurances. « Bien dé­ci­dé à gra­vir tous les éche­lons », il de­vient agent gé­né­ral d’as­su­rance à Mou­chard. Il ouvre et gère plu­sieurs agences dans la ré­gion. Re­con­nu plu­sieurs fois comme meilleur agent au ni­veau na­tio­nal, il a réus­si pro­fes­sion­nel­le­ment.

Cô­té pri­vé, il épouse Ma­rie Geor­geon. Ils ont trois en­fants, Phi­lippe, An­nick et Syl­vie qui mal­heu­reu­se­ment, ne vi­vra pas long­temps. Quelques an­nées après sa sé­pa­ra­tion de Ma­rie, il ren­contre An­nie Ro­chet qui de­vien­dra sa se­conde épouse et lui donne Hen­ri, ils se sé­pa­re­ront en­suite.

A la re­traite, il fait par­tie de l’ADMR de Mou­chard ain­si que de plu­sieurs as­so­cia­tions mi­li­taires. Il a été de longues an­nées pré­sident de l’UNP jus­qu’à ce que sa santé ne le per­mette plus.

Sa­me­di 3 no­vembre, une ving­taine de porte-dra­peaux et de nom­breux an­ciens pa­ra­chu­tistes ain­si que tous ses amis ci­vils étaient pré­sents pour les ob­sèques d’An­dré Ro­bert en l’église de la Sainte Tri­ni­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.