■CHAM­PA­GNOLE Un cir­cuit court pour man­ger mieux

Voix du Jura - - Champagnole -

La « ruche qui dit oui » pro­pose par in­ter­net des pro­duits lo­caux ou bio

Fro­mages de chèvre de Mon­trond, vins et miel d’Arbois, viande des Verts pla­teaux, voire pro­chai­ne­ment truites du « Mou­lin de pierre », es­car­gots de Bille­cul ou en­core cham­pi­gnons de Ney : à la « Ruche qui dit oui », Ch­ris­tophe Gi­rar­dot cultive le man­ger sain et lo­cal. Sur­fant sur la de­mande crois­sante pour des pro­duits de qua­li­té et pour la « bonne bouffe », le res­pon­sable (par ailleurs ma­gné­ti­seur et voyant) re­çoit à son ca­bi­net tous les ven­dre­dis soir (de 18h à 19h30) les con­som­ma­teurs ayant pas­sé leurs com­mandes (avant le mer­cre­di soir). L’oc­ca­sion de ren­con­trer les pro­duc­teurs lo­caux (en fonc­tion de leurs dis­po­ni­bi­li­tés), à l’ins­tar d’un mi­ni-mar­ché.

A la dif­fé­rence de ce­lui-ci, « les pro­duc­teurs savent d’avance ce qu’ils vont vendre » pré­cise Ch­ris­tophe Gi­rar­dot. Un avan­tage et des dé­bou­chés en contre­par­tie d’une com­mis­sion de 16, 7 % (ré­par­tie à parts égales entre Ch­ris­tophe Gi­rar­dot et le siège pa­ri­sien de la « Ruche qui dit oui »). Les con­som­ma­teurs jouissent quant à eux d’autres avan­tages : ins­crip­tion gra­tuite, libre choix des pro­duits et des quan­ti­tés dé­si­rées (con­trai­re­ment au sys­tème de pa­niers dis­tri­bués par des Amap -as­so­cia­tion pour le main­tien d’une agri­cul­ture pay­sanne-). Deux cent trente adhé­rents ont été sé­duits par le concept de­puis l’ou­ver­ture en juillet der­nier (dont ¾ de clients lo­caux), pour une dou­zaine de pro­duc­teurs. Cer­tains pro­duits (fruits et lé­gumes) viennent tou­te­fois de la Saône-et-Loire (Branges), faute de pro­duc­teur plus proche. La ruche de Cham­pa­gnole consti­tue la 3e du dé­par­te­ment (après celles de Sam­pans et Gro­zon).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.