Vou­glans au plus bas

Avec 405.54 mètres au 2 no­vembre, la cote du lac de Vou­glans est tom­bée bien bas. Et les images sont plu­tôt im­pres­sion­nantes.

Voix du Jura - - La Une - Laurent Villette

Les images étaient im­pres­sion­nantes et presque ver­ti­gi­neuses, tant de­puis le pont de la Pyle que du port de la Saisse. En fin de se­maine, la cote du lac de Vou­glans était au plus bas : 405,54 mètres au 2 no­vembre. « Soit 22,46 m en des­sous de son ni­veau », no­taient les pê­cheurs de la Gaule moi­ran­tine. Consé­quence de cette cote basse, de nom­breuses mises à l’eau du cô­té du pont de la Pyle n’étaient plus ac­ces­sibles, la mise à l’eau en bé­ton du port de la Mer­can­tine était éga­le­ment hors-ser­vice et seule res­tait pra­ti­quable la vieille route. Un peu plus loin, le port de la Saisse, à Pont-de-Poitte, était to­ta­le­ment à sec.

Faut-il s’alar­mer de cette cote basse du lac de Vou­glans, et le phé­no­mène est-il ex­cep­tion­nel ? Oui et non. Plus que la cote basse ac­tuelle du lac de Vou­glans, c’est le manque pluie consta­té tout au long de cette an­née qui de­vrait in­quié­ter. Ain­si après un mois de juillet plu­tôt sec, un mois d’août dans la nor­male, mais des mois de sep­tembre et oc­tobre aus­si peu plu­vieux qu’en­so­leillés, il man­que­rait en 2017 plus de la moi­tié des pré­ci­pi­ta­tions ha­bi­tuelles. Dès cet été, EDF met­tait d’ailleurs en avant « une hy­dro­lo­gie très basse de­puis sep­tembre 2016,

avec des dé­bits sur l’en­semble des cours d’eau très en de­çà des ni­veaux ha­bi­tuels » pour ex­pli­quer un dé­fi­cit d’eau sur Vou­glans « com­pa­rable à des an­nées de fortes sé­che­resses prin­ta­nières comme 2003 ou 2011 ».

La vo­ca­tion pre­mière du lac étant de pro­duire de l’élec­tri­ci­té, ce n’est pas non plus la pre­mière fois que sa cote des­cend si bas. Ain­si, si elle était de 412,87 mètres à la mi-oc­tobre 2016, à 411,13 mètres à la mi-oc­tobre 2015 ou en­core 414,29 mètres à la mi-oc­tobre 2014, elle avait at­teint les 402,32 mètres en 2013.

Alors, si le week-end n’a pas été fa­meux cô­té mé­téo, avec de nom­breux pas­sages plu­vieux sa­me­di et di­manche, dites-vous que c’était plu­tôt une bonne chose : le Ju­ra en a be­soin.

Le port de la Saisse à sec, di­manche der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.