Un groupe Fa­ce­book pour des ren­contres dans la bas­tide

Deux Re­vé­lois ont mon­té un groupe « Spot­ted » qui per­met aux ha­bi­tants de la com­mune de Re­vel de se ren­con­trer. Ils l’ont étof­fé avec la créa­tion de groupes de co­voi­tu­rage et de troc.

Voix du Midi (Lauragais) - - La Une - Florian Mou­ta­fian

Spot­ted ? En­core un terme qui ne va pas plaire aux dé­fen­seurs de la langue de Mo­lière. Il s’agit d’un phé­no­mène ap­pa­ru aux États-Unis voi­là quelques an­nées et qu’il fau­drait tra­duire par « re­pé­ré ». Le concept est le sui­vant : des pages Fa­ce­book où l’on peut dé­cla­rer sa flamme à une per­sonne que l’on a sim­ple­ment croi­sée dans la rue, au ly­cée, à la fac, etc. Il suf­fit de lais­ser un mes­sage sur la page Spot­ted en ques­tion en pré­ci­sant le lieu et la date de la ren­contre. Il ne reste plus qu’à es­pé­rer que la per­sonne vi­sée lise cette dé­cla­ra­tion. Ain­si de nom­breuses villes comme Tou­louse, mais aus­si des ly­cées et uni­ver­si­tés, pos­sèdent une page Spot­ted sur Fa­ce­book.

Un concept dif­fé­rent à Re­vel

De­puis le mois d’août, la com­mune de Re­vel a elle aus­si son groupe Spot­ted sur ce même ré­seau so­cial. Une créa­tion de deux Re­vé­lois, Ben­ja­min et Fabian, qui lui ont tou­te­fois trou­vé une uti­li­té dif­fé­rente de ses aî­nés : « C’est plu­tôt un site de ren­contres ami­cales. Les gens se pré­sentent et peuvent in­ter­agir. Ils disent ce qu’ils aiment et si quel­qu’un a les mêmes pas­sions, il ré­pond » , ex­plique Fabian, in­for­ma­ti­cien qui a mon­té la page sur Fa­ce­book. « Ce groupe est là pour per­mettre aux per­sonnes iso­lées et aux nou­veaux ar­ri­vants de se faire des amis… ou peut-être plus ! » pour­suit Ben­ja­min, qui a eu l’idée de créer cette page alors qu’il vi­vait une pé­riode de cé­li­bat. « Je me suis dit que ça pour­rait m’ai­der moi, mais aus­si d’autres per­sonnes. J’ai mis des mes­sages sur dif­fé­rents groupes et c’est là que Fabian m’a con­tac­té. »

De­puis, une page puis un groupe « Spot­ted à Re­vel - 31 250 » ont été créés sur le ré­seau so­cial. Près de 160 per­sonnes ont adhé­ré après deux se­maines d’exis­tence. Si ce sont ma­jo­ri­tai­re­ment de jeunes adultes qui se sont ins­crits, les deux Re­vé­lois ont créé leur page pour tous les âges. « Ce n’est pas que pour les jeunes ! Par exemple, on a une dame un peu plus âgée qui s’oc­cupe de ses pe­tits-en­fants mais qui s’en­nuie le reste du temps », sou­lignent les ad­mi­nis­tra­teurs de la page Spot­ted.

Ben­ja­min et Fabian ont éga­le­ment dans l’idée d’or­ga­ni­ser des évé­ne­ments pour fa­vo­ri­ser les ren­contres entre Re­vé­lois. Le pre­mier d’entre eux est ins­crit au di­manche 10 sep­tembre avec un pique-nique à Saint-Fer­réol.

Co­voi­tu­rage et troc

Les deux Re­vé­lois ont dé­jà éten­du leur concept avec deux autres pages liées à Spot­ted Re­vel : un groupe de co­voi­tu­rage et un autre consa­cré aux dons et au troc, tous deux à Re­vel. Mais at­ten­tion, Fabian compte bien dif­fé­ren­cier ce pre­mier groupe de co­voi­tu­rage d’un Bla­bla car re­vé­lois : « Ici le co­voi­tu­rage est gra­tuit et c’est pour des pe­tits tra­jets à Re­vel et aux alen­tours. Par exemple, une per­sonne sans voi­ture qui doit al­ler cher­cher une nou­velle bou­teille de gaz ou qui a un rendez-vous chez le mé­de­cin… » Dans le même ordre d’idées, il n’est pas ques­tion de ré­mu­né­ra­tion dans le se­cond groupe dé­dié au don, à l’échange et au troc. Fabian et Ben­ja­min in­sistent, il s’agit là de « ser­vices hu­mains ».

Fabian et Ben­ja­min sont les fon­da­teurs de la page Spot­ted dé­diée à Re­vel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.