Une com­mune en­ga­gée…

Le 13 oc­tobre une con­fé­rence de Lau­rence Tien­not-Herment, pré­si­dente de l’AFM-Té­lé­thon était or­ga­ni­sée à Cas­tel­nau­da­ry. Une preuve de plus de l’en­ga­ge­ment de la ville en ma­tière de so­li­da­ri­té.

Voix du Midi (Lauragais) - - Portes Du Lauragais -

« Je suis très contente d’al­ler sur le ter­rain. L’éner­gie com­mu­ni­ca­tive des per­sonnes pré­sentes me re­booste », ra­conte Lau­rence Tien­not-Herment, pré­si­dente de l’AFM-Té­lé­thon. Cette der­nière avait fait le dé­pla­ce­ment à Cas­tel­nau­da­ry, ven­dre­di 13 oc­tobre en soi­rée, pour pré­sen­ter une con­fé­rence sur l’AFM-Té­lé­thon. Si elle avoue sillonner la France en pro­po­sant entre 12 et 15 confé­rences par an dans dif­fé­rentes ré­gions, elle sou­ligne tout de même la mo­bi­li­sa­tion im­por­tante à Cas­tel­nau­da­ry, que ce soit au ni­veau des par­ti­cu­liers, des as­so­cia­tions, de la mu­ni­ci­pa­li­té et des villages voi­sins : « L’équipe mu­ni­ci­pale est très en­ga­gée. Le Té­lé­thon est vrai­ment une af­faire de tous dans cette ville à taille hu­maine. Et tous les villages alen­tours sont aus­si très mo­bi­li­sés. Il y a un vrai en­ga­ge­ment. La culture de la so­li­da­ri­té est très pré­sente ici ! »

La pré­sence des pa­rents de Ma­thilde

En in­tro­duc­tion de la con­fé­rence pré­sen­tée ce soir-là, Lau­rence Tien­not-Herment, avait le bon­heur d’être ac­cueillie « dans une su­per am­biance ». Elle ra­conte même : « Le pu­blic est ve­nu avec un pan­neau jaune, qui est la cou­leur sym­bole du Té­lé­thon. En in­tro­duc­tion, cha­cun a le­vé sa pan­carte où était ins­crit le nom de son vil­lage. C’était très émou­vant. » Émo­tion en­core, lorsque la pré­si­dente a aper­çu les pa­rents de Ma­thilde dans la salle. « Ma­thilde est une jeune femme de 27 ans qui a une ma­la­die gé­né­tique. Par chance, sa soeur ju­melle, Mé­la­nie ne l’a pas contrac­tée. Elle fait par­tie des quatre am­bas­sa­drices cette an­née. Grâce à l’as­so­cia­tion on a réus­si à mettre un nom sur la ma­la­die de Ma­thilde qui a pu tes­ter un mé­di­ca­ment. Ma­thilde ne pou­vait mar­cher que 20 mètres. Au­jourd’hui elle marche beau­coup plus long­temps, monte des es­ca­liers, fait des ran­don­nées, court… Sa ma­man m’a avoué être ’’sur un pe­tit nuage’’ », se ré­jouis­sait Lau­rence Tien­notHerment.

Une avan­cée no­table

Lors de ces confé­rences, tou­jours sui­vies de ques­tions­ré­ponses, Lau­rence Tien­notHerment ex­pose les avan­cées ef­fec­tuées grâce au Té­lé­thon, mais aus­si les be­soins pour l’ave­nir. « Nous avons fait un bond spec­ta­cu­laire dans le do­maine scien­ti­fique, sou­ligne-t-elle, mais éga­le­ment dans le do­maine so­cial. Dans mes confé­rences j’ex­plique à quoi ont ser­vi les 30 pré­cé­dents Té­lé­thon mais aus­si je dé­taille ’’pour­quoi de­main’’… » Les dons ap­por­tés chaque an­née sont des­ti­nés à la re­cherche, tou­jours, mais aus­si à l’aide aux ma­lades.

Lau­rence Tien­not- Herment ter­mi­ne­ra cet en­tre­tien en pré­ci­sant l’ex­cel­lente lo­gis­tique des bé­né­voles : « La grande ma­jo­ri­té des or­ga­ni­sa­teurs n’est pas concer­née par la ma­la­die, c’est aus­si ça qui est mer­veilleux ! La pré­sence sur le ter­rain est la meilleure par­tie de mon en­ga­ge­ment. En plus, comme l’a rap­pe­lé le maire, Pa­trick Mau­gard, ce jour-là, j’ai été tout de même re­çue dans la ca­pi­tale mon­diale du cas­sou­let ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.