Neymar : ce qu’on fait à Tou­louse avec 222 mil­lions d’eu­ros

Di­manche 20 août, le TFC a été cor­ri­gé 6-2 au PSG à cause d’un grand Neymar, dont le trans­fert a coû­té 222 mil­lions d’eu­ros. Nous avons cal­cu­lé ce que cette somme re­pré­sente à Tou­louse.

Voix du Midi (Toulouse) - - La Une - An­tho­ny As­sé­mat

De­puis dix jours, on ne parle que de ça. Les 222 mil­lions d’eu­ros du trans­fert au PSG de Neymar, l’in­ter­na­tio­nal bré­si­lien et an­cien joueur de Bar­ce­lone, af­fole la chro­nique mé­dia­tique.

Et sa pres­ta­tion inau­gu­rale à Guin­gamp (Côtes-Ar­mor) pour la deuxième jour­née de Ligue 1 (vic­toire 3-0 avec un but et une passe dé­ci­sive de la star au­ri­verde) confirme que notre cham­pion­nat a ra­flé une pé­pite.

Neymar, c’est d’abord deux fois Pog­ba

222 mil­lions d’eu­ros, c’est plus du double de la somme du trans­fert de Paul Pog­ba de la Ju­ven­tus de Tu­rin (Ita­lie) à Man­ches­ter Uni­ted ( An­gle­terre) en août 2016 (105 mil­lions d’eu­ros). De­puis que les di­ri­geants qa­ta­ris ont si­gné le chèque aux di­ri­geants du Bar­ça, la France en­tière tente de don­ner un sens chif­fré à cette somme as­tro­no­mique.

Pour Le Pa­ri­sien, le trans­fert de Neymar re­pré­sen­te­rait l’équi­valent de l’achat de trois Ra­fale, plus de 25 000 m2 de lo­ge­ment à Paris ou… 55 mil­lions de BigMac.

Plus près de nous, chez nos voi­sins de Bor­deaux, nos confrères de Sud-Ouest parlent d’un prix si­mi­laire pour le mon­tant du chan­tier du nou­veau stade le Mat­mut-At­lan­tique, des bud­gets 2016-2017 cu­mu­lés, en rugby, du Stade Tou­lou­sain, de Cler­mont, du Stade Fran­çais, de Tou­lon, du Ra­cing 92, de l’Union Bor­deaux-Bègles, du Stade Ro­che­lais, de la Sec­tion Pa­loise et de l’Avi­ron Bayon­nais.

Mais aus­si de plus de 277 000 tonnes… de truffe noire du Pé­ri­gord !

À Tou­louse, le sur­coût de la 3e ligne, presque un Air­bus A 380…

Et à Tou­louse ? Avec 222 mil­lions d’eu­ros, on peut se payer plus de la moi­tié d’un Air­bus A380, qui coûte 436 mil­lions de dol­lars (prix ca­ta­logue 2017), soit en­vi­ron 372 mil­lions d’eu­ros.

Vous ai­mez tou­jours les transports ? Le pro­jet de 3e ligne de mé­tro de Tou­louse gé­nère des chiffres ver­ti­gi­neux, lui aus­si. No­tam­ment pour son prix. Ha­sard ou coïn­ci­dence, 222 mil­lions d’eu­ros re­pré­sentent, au mil­lion d’eu­ros près, le sur­coût de cette nou­velle ligne de mé­tro entre 2016 et 2017. Es­ti­mé à 2,12 mil­liards d’eu­ros en 2016, le coût glo­bal du pro­jet Tou­louse Ae­ros­pace Express a été éva­lué en 2017 par Tis­séo à 2,35 mil­liards d’eu­ros. Soit une aug­men­ta­tion « de 10 % », se­lon l’Au­to­ri­té or­ga­ni­sa­trice des transports de l’ag­glo­mé­ra­tion tou­lou­saine, due no­tam­ment au pro­lon­ge­ment de la 3e ligne vers Co­lo­miers Gare.

Avec la moi­tié de la somme payée par les di­ri­geants du Qa­tar pour ar­ra­cher Neymar à Bar­ce­lone, Tis­séo au­rait pu des­ser­vir l’aé­ro­port en mé­tro (110 mil­lions d’eu­ros). Une op­tion qui n’a pas été re­te­nue, Tis­séo ayant pri­vi­lé­gié une « Na­vette express à haute fré­quence » , dont l’in­ves­tis­se­ment s’élève à 45 mil­lions d’eu­ros. Presque une jambe du Bré­si­lien…

En­fin, le pré­sident du PSG, Nas­ser Al-Khé­laï­fi, au­rait éga­le­ment pu choi­sir de fi­nan­cer le nou­veau Parc des ex­po­si­tions de Beau­zelle, qui ver­ra le jour en 2021 au nord-ouest de Tou­louse. Sur les 311 mil­lions d’eu­ros du chan­tier, le di­ri­geant qa­ta­ri au­rait pu payer la part de Tou­louse Mé­tro­pole (199 mil­lions d’eu­ros) ain­si que le pro­lon­ge­ment de la ligne T1 du tram­way après Ga­ros­sos, payé par Tis­séo (22 mil­lions d’eu­ros).

En Haute- Ga­ronne, les ga­gnants à l’Eu­roMil­lions, en dé­cembre 2012, peuvent af­fir­mer pou­voir ri­va­li­ser avec Neymar. Ces ha­bi­tants de Re­vel, qui avaient em­po­ché plus de 101 mil­lions d’eu­ros au cé­lèbre jeu, sont tou­jours les meilleurs ga­gnants de lo­te­rie dans le dé­par­te­ment.

Les der­niers chan­ceux, un couple de tou­ristes qui avait rem­pli un ti­cket le 24 juillet 2017 à Ro­quettes (au sud de Tou­louse, lire aus­si page 3), ont, eux, ra­flé trois mil­lions d’eu­ros. Soit 1/74e du nu­mé­ro 10 du PSG.

Le sa­laire de Neymar, c’est le bud­get an­nuel du TFC

Du cô­té de nos deux clubs phares, le TFC en foot et le Stade Tou­lou­sain en rugby, le bud­get de chaque club (un peu plus de 30 mil­lions d’eu­ros cha­cun en­vi­ron) suf­fit à payer… le sa­laire an­nuel de Neymar, soit 30 mil­lions d’eu­ros.

Et les deux bud­gets réunis au­raient pu per­mettre de payer plus d’un quart du mon­tant de la tran­sac­tion.

En juin 2017, le pré­sident du TFC, Oli­vier Sa­dran, pa­tron de l’en­tre­prise de res­tau­ra­tion col­lec­tive Ne­wrest, était clas­sé 235e for­tune de France dans le tra­di­tion­nel pal­ma­rès du ma­ga­zine

Chal­lenges, avec une es­ti­ma­tion à 350 mil­lions d’eu­ros.

Sur ses propres de­niers, le di­ri­geant tou­lou­sain au­rait pu s’of­frir un Neymar et demi.

La fa­mille tou­lou­saine Chaus­son, pro­prié­taire de la marque Chaus­son Ma­té­riaux, pointe à la 280e place de ce clas­se­ment. Avec 300 mil­lions d’eu­ros, le trans­fert au­rait été éga­le­ment pos­sible.

Plus lé­ger, les Tou­lou­sains pour­raient se payer, avec une telle somme, près de 246,6 mil­lions de cho­co­la­tines, 7,9 mil­lions de mètres de pas­tis chez Ton­ton place Saint- Pierre, 444 000 abon­ne­ments an­nuels au ré­seau Tis­séo, (presque) deux tours d’Oc­ci­ta­nie à Ma­ta­biau (130 mil­lions d’eu­ros le pro­jet vou­lu par la mai­rie de Tou­louse) ou in­vi­ter 3,89 mil­lions de per­sonnes au res­tau­rant de Mi­chel Sar­ran pour dé­gus­ter le me­nu Ca­pi­tole…

Si chaque Tou­lou­sain don­nait 476 eu­ros de sa poche…

Conclu­sion : dans un élan de gé­né­ro­si­té maxi­mal, Tou­louse au­rait pu s’of­frir Neymar à condi­tion que cha­cun des 466 297 ha­bi­tants de la Ville rose contri­bue à hau­teur de 476 eu­ros.

Les 222 mil­lions d’eu­ros de Neymar n’ont pas fi­ni de nous faire tour­ner la tête.

© Wi­ki­pe­dia ; Air­bus ; Tis­séo ; Voix du Mi­di Tou­louse/An­tho­ny As­sé­mat

« Avec 222 mil­lions d’eu­ros, j’au­rais pu en faire des choses à Tou­louse » au­rait pu pen­ser Neymar, la nou­velle star bré­si­lienne du PSG.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.