Ta­rif étu­diant dans le mé­tro : l’Unef Tou­louse crie à

Voix du Midi (Toulouse) - - En ville -

Le syn­di­cat étu­diant ac­cuse Tis­séo de vou­loir dis­si­mu­ler aux étu­diants le ta­rif ré­duit à 10 eu­ros par mois qui leur est dis­po­nible, au pro­fit du ta­rif jeune à 15 eu­ros.

« Tis­séo ar­naque les étu­diant-e-s » . C’est ain­si que dé­bute un com­mu­ni­qué de l’Unef (Union na­tio­nale des étu­diants de France) ren­du public lun­di 25 sep­tembre. À Tou­louse, le syn­di­cat étu­diant est per­sua­dé que le ré­gis­seur des trans­ports tou­lou­sains joue sur ses nom­breux ta­rifs pour « ou­blier » de dire aux étu­diants qu’il existe pour eux un abon­ne­ment bus/ mé­tro/tram illi­mi­té à 10 eu­ros par mois. Les étu­diants peuvent nor­ma­le­ment pro­fi­ter de ce ta­rif en uti­li­sant leur carte Pas­tel.

Le ta­rif étu­diant ab­sent des bornes au­to­ma­tiques ?

Même si ce ta­rif ré­duit est bien af­fi­ché dans la gamme de Tis­séo, l’Unef af­firme que Tis­séo veut avant tout vendre aux étu­diants le « ta­rif jeune » (pour les 20-25 ans), un autre ta­rif qui lui est à 15 eu­ros par mois. « Tis­séo fait payer à de nom­breux (euses) étu­diant(e) s ce ta­rif, en omet­tant de pré­ci­ser qu’un ta­rif étu­diant moins cher existe. Plu­sieurs étu­diant(e)s se sont ain­si vu ta­ri­fer à 15 eu­ros pour leur abon­ne­ment men­suel, les agent(e)s de Tis­séo ne leur de­man­dant pas s’ils/elles sont étu­diant(e)s et leur pro­po­sant di­rec­te­ment le ta­rif jeune » . Se­lon Su­zanne de Fo­ras, pré­si­dente de l’Unef Tou­louse : « La grande par­tie des étu­diants re­chargent leur carte Pas­tel aux bornes au­to­ma­tiques, mais le ta­rif à 10 eu­ros par mois ne leur est ja­mais pro­po­sé sur les écrans. Cer­tains étu­diants ne sont donc même pas au cou­rant que ce ta­rif existe ! » . L’Unef exige que Tis­séo af­fiche ce ta­rif étu­diant dans ses bornes au­to­ma­tiques, mais le syn­di­cat de­mande aus­si à ce qu’il soit dis­po­nible pour tous les étu­diants. En ef­fet, les étu­diants de plus de 27 ans n’ont pas droit à ce ta­rif ré­duit, ils n’ont ac­cès qu’à un ti­cket de 10 dé­pla­ce­ments, ven­du 9,80 eu­ros.

Les pré­ci­sions de Tis­séo

Contac­té, Tis­séo fait fi des ac­cu­sa­tions d’ar­naques et pré­cise que les étu­diants « peuvent en­re­gis­trer leur de­mande de titre de trans­port sur l’eA­gence Tis­séo ou di­rec­te­ment en agence, mu­ni des jus­ti­fi­ca­tifs afin de bé­né­fi­cier des ré­duc­tions aux­quelles ils ont droit » . En ce qui concerne l’ab­sence du ta­rif à 10 eu­ros dans les bornes au­to­ma­tiques, Tis­séo ajoute : « Les dis­tri­bu­teurs au­to­ma­tiques de titres de trans­ports ne peuvent dé­li­vrer que les titres aux­quels la per­sonne a droit. En ce qui concerne les étu­diants, il peut ar­ri­ver que l’un d’eux ait com­man­dé sa carte Pas­tel avant son ins­crip­tion à l’uni­ver­si­té. Dans ce cas, il suf­fit que ce­lui­ci pré­sente le jus­ti­fi­ca­tif pour bé­né­fi­cier du ta­rif étu­diant » .

En d’autres termes : pour que les étu­diants puissent pro­fi­ter de ce ta­rif, ils doivent en faire di­rec­te­ment la de­mande aux gui­chets de Tis­séo, et vé­ri­fier en­suite que leur carte Pas­tel soit bien mise à jour. Si c’est le cas, Tis­séo af­firme que, nor­ma­le­ment, le ta­rif men­suel à 10 eu­ros s’af­fi­che­ra sur les bornes au­to­ma­tiques. En re­vanche, pour les étu­diants de 27 ans et plus, Tis­séo n’a pas l’air de vou­loir chan­ger ses prix et rap­pelle qu’ils « peuvent bé­né­fi­cier d’un ta­rif à 9,80 eu­ros pour dix dé­pla­ce­ments » (contre 13,40 eu­ros plein ta­rif).

Né dans le Gers, Mi­chel Sar­ran pos­sède un res­tau­rant à Tou­louse qui porte son nom, bou­le­vard Ar­mand Du­por­tal. L’éta­blis­se­ment avait ob­te­nu sa pre­mière étoile au Guide Mi­che­lin en 1996, et ses deux étoiles en 2003. Concer­nant l’émis­sion Top Chef sur M6, la par­ti­ci­pa­tion de Mi­chel Sar­ran au jury re­monte à 2015.

Dé­but no­vembre, le cé­lèbre chef tou­lou­sain pu­blie­ra « Iti­né­raires de goûts » (édi­tions Glé­nat), un ou­vrage co­écrit avec la géo­graphe Gé­ral­dine Pel­lé.

Rap­pe­lons que l’étoi­lé avait dé­voi­lé en ex­clu­si­vi­té dans les co­lonnes de Voix du Mi­di Tou­louse (lire notre édi­tion du 14 sep­tembre) son nou­veau concept de res­tau­rant, qu’il doit ou­vrir cou­rant oc­tobre sur les toits des ga­le­ries La­fayette : « Ma Biche sur le toit » , avec les pa­trons du groupe AllForYou. « Dans ce lieu, nous avons sou­hai­té un nou­veau concept cu­li­naire un peu dif­fé­rent de ce qui se fait tra­di­tion­nel­le­ment. Nous al­lons sur­prendre ! » , nous an­non­çait alors Mi­chel Sar­ran.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.