Voi­ci les sta­tions de la 3e ligne : zoom sur les sec­teurs de Mon­tau­dran et La­bège

Du­rant le mois de sep­tembre, Voix du Mi­di Tou­louse vous pré­sente les sta­tions de la fu­ture 3e ligne de mé­tro. Cette se­maine, c’est la der­nière étape avec un zoom sur les deux sta­tions de Mon­tau­dran et les trois qui se­ront créées dans la zone de La­bège.

Voix du Midi (Toulouse) - - En ville -

Mon­tau­dran Gare

Plus on avance dans l’Est tou­lou­sain, plus l’ar­ri­vée du mé­tro est vi­tale et stra­té­gique. Quar­tier de l’est tou­lou­sain en pleine ex­pan­sion dé­mo­gra­phique (avec ses mil­liers de lo­ge­ments construits) et cultu­relle (avec la Halle des Ma­chines et le fu­tur mu­sée de l’Aé­ro­pos­tale, qui forment la Piste des Géants), Mon­tau­dran et ses 56 ha ne pou­vaient pas être évi­tés éter­nel­le­ment par le mé­tro.

La der­nière réa­li­sa­tion en date dans ce quar­tier re­monte au mois de juin et l’inau­gu­ra­tion des Jar­dins de la Ligne, l’es­pace vert de ce nou­veau quar­tier.

La sta­tion se si­tue­ra dans la par­tie nord, près de la Halle des Ma­chines et non loin de la fu­ture place cen­trale et du pé­ri­phé­rique. Autre atout de cette sta­tion : l’in­ter­mo­da­li­té en­vi­sa­gée avec la halte TER de Mon­tau­dran, qui se­ra si­tuée à cô­té de la sta­tion, à l’image des sta­tions Co­lo­miers Gare, La Vache-Gare, Ma­ren­go-Ma­ta­biau, ou La­bège la Ca­dène Gare.

Dans ce cadre, Tis­séo pré­voit la créa­tion d’un « pôle d’échanges mé­tro­po­li­tain » et une « conti­nui­té pié­tonne et com­mer­ciale à or­ga­ni­ser entre le mé­tro, la halte TER et la place cen­trale » .

À l’image de la ligne A (par­ties Bal­ma-Gra­mont, Jo­li­mont, Ba­ga­telle et Bas­so Cam­bo), c’est à cet en­droit-là que la 3e ligne sor­ti­ra de terre pour re­pas­ser en via­duc-tun­nel aé­rien jus­qu’au ter­mi­nus de La­bège la Ca­dène Gare.

Sur cette sta­tion, Tis­séo es­time la fré­quen­ta­tion à en­vi­ron 5 000 va­li­da­tions quo­ti­diennes à ho­ri­zon 2030.

Mon­tau­dran-Les­pi­netAir­bus

De­puis que Tis­séo planche sur cette 3e ligne de mé­tro, les cri­tiques les plus vi­ru­lentes portent sur l’at­ten­tion des pou­voirs pu­blics sur l’en­tre­prise Air­bus. Tel­le­ment que le pro­jet est sou­vent ap­pe­lé « la ligne Air­bus » . Dans les faits, l’avion­neur eu­ro­péen, dont le siège so­cial mon­dial est ba­sé à Tou­louse, em­ploie près de 27 000 sa­la­riés dans la Ville rose, ce qui en fait le pre­mier em­ployeur de la ré­gion, de­vant le CHU de Tou­louse, no­tam­ment.

À l’ouest de la Ville rose, deux sta­tions pré­voient de des­ser­vir les sites stra­té­giques d’Air­bus : Ra­mas­siers et Saint-Mar­tin du Touch. À l’est, Tou­louse Ae­ros­pace Ex­press va des­ser­vir, grâce à un via­duc, la branche dé­fense et es­pace du groupe par la voie aé­rienne, avant de re­des­cendre vers la zone de La­bège.

Ini­tia­le­ment en­vi­sa­gée de l’autre cô­té du pé­ri­phé­rique tou­lou­sain, la sta­tion a été dé­pla­cée vers Mon­tau­dran, pour être dans l’épi­centre du fu­tur quar­tier de l’in­no­va­tion qui re­grou­pe­ra l’Ins­ti­tut Clé­ment Ader, le fa­meux bâ­ti­ment B612 et la fu­ture ré­si­dence étu­diante.

Autre rai­son de ce dé­pla­ce­ment du cô­té de Mon­tau­dran : les bu­reaux d’Air­bus étant fer­més le week-end, la sta­tion trou­ve­ra da­van­tage sa jus­ti­fi­ca­tion dans une zone ani­mée sept jours sur sept. Un tun­nel as­so­ciant les che­mi­ne­ments doux (vé­los, pié­tons) per­met­tra de re­joindre les bu­reaux d’Air­bus, de l’autre cô­té du pé­ri­phé­rique.

Dans ses études, Tis­séo in­dique un temps de par­cours, entre la sta­tion et les lo­caux d’Air­bus D& S, de trois mi­nutes en voi­ture, quatre mi­nutes en vé­lo et 12 mi­nutes à pied.

En­fin, Tis­séo, qui a ac­té en dé­cembre 2016 le pro­jet de té­lé­phé­rique entre l’uni­ver­si­té Paul- Sa­ba­tier et l’On­co­pole, réfléchit à l’ex­ten­sion de ce pre­mier tron­çon, qui doit voir le jour en 2020. On parle d’un élar­gis­se­ment vers Bas­so Cam­bo, à l’ouest, et vers Mon­tau­dran, à l’est. Si cette op­tion est re­te­nue dans le fu­tur, le té­lé­phé­rique pour­rait être re­lié au quar­tier et à la sta­tion de mé­tro.

Sur cette 17e sta­tion de la ligne, Tis­séo es­père entre 3 500 et 3 900 va­li­da­tions quo­ti­diennes à ho­ri­zon 2030. La sta­tion pour­rait être créée à la jonc­tion de la rue Tar­faya et de l’ave­nue Di­dier Dau­rat, non loin de l’Ins­ti­tut Clé­ment Ader.

INPT-La­bège centre com­mer­cial

INPT, c’est le sigle de l’Ins­ti­tut Na­tio­nal Po­ly­tech­nique de Tou­louse. Pour au­tant, la fu­ture sta­tion ne se­ra pas si­tuée sur le cam­pus étu­diant mais à proxi­mi­té.

Avec cette sta­tion ce sont en ef­fet les ha­bi­tués de la zone com­mer­ciale de La­bège qui vont être servis en pre­mier puisque la fu­ture sta­tion dé­bou­che­ra au pied du centre com­mer­cial Car­re­four de La­bège et d’en­seignes comme In­ter­sport, La Grande Ré­cré, Gé­mo et Cul­tu­ra.

Le po­ten­tiel d’uti­li­sa­teurs quo­ti­dien est éva­lué entre 7000 et 8000 par Tis­séo ce qui en fait une des très grosses sta­tions de la fu­ture troi­sième ligne. Un chiffre qui pour­rait être d’au­tant plus do­pé que la sta­tion INPT doit de­ve­nir le croi­se­ment de Tou­louse Ae­ros­pace Ex­press et de la ligne B, dans le cadre du pro­lon­ge­ment de cette der­nière.

Ce pro­jet de pro­lon­ge­ment, de­puis le ter­mi­nus ac­tuel de Ra- mon­ville, est ac­tuel­le­ment étu­dié en lieu et place de l’an­cien pro­jet de PLB aban­don­né en 2016. Cette nou­velle cor­res­pon­dance entre deux lignes de mé­tro se­rait en 2024 ou 2025 la qua­trième du genre dans l’ag­glo­mé­ra­tion après celles de Jean-Jau­rès (Ligne A et Ligne B), La Vache (Ligne B et Tou­louse Ae­ros­pace), Ma­ren­go (Ligne A et Tou­louse Ae­ros­pace), Fran­çois Ver­dier (Ligne B et Tou­louse Ae­ros­pace).

Une telle cor­res­pon­dance né­ces­si­te­ra de nom­breux amé­na­ge­ments près du centre com­mer­cial puisque la fu­ture sta­tion se si­tue en plein mi­lieu d’une voie d’ac­cès au site com­mer­cial. Tis­séo de­vra no­tam­ment gé­rer l’offre de sta­tion­ne­ment au­tour de la sta­tion et an­nonce vou­loir « li­mi­ter les pra­tiques de ra­bat­te­ment » .

Très con­crè­te­ment, pour­rait ra­pi­de­ment se po­ser le pro­blème de l’uti­li­sa­tion du par­king de Car­re­four par des usa­gers dé­si­rant se rendre au centre-ville de Tou­louse.

Au­chan Gra­mont, si­tué au ter­mi­nus de la ligne A du mé­tro connaît une si­tua­tion si­mi­laire. Son par­king fait l’ap­point des par­kings-re­lais de Tis­séo si­tués de l’autre cô­té de la route de La­vaur et se re­trouve sa­tu­ré en pleine jour­née. Ré­sul­tat, Au­chan a dé­ci­dé d’en fer­mer une grande par­tie avant 9 heures pour évi­ter que les usa­gers du mé­tro ne s’y rendent.

Outre cette pro­blé­ma­tique, Tis­séo de­vra ima­gi­ner un amé­na­ge­ment ur­bain plus har­mo­nieux pour no­tam­ment flui­di­fier la cir­cu­la­tion des vé­los et des voi­tures. La créa­tion d’une nou­velle liai­son rou­tière et de nou­velles voies pié­tonnes et cy­clables sont en­vi­sa­gées.

La­bège-Eno­va

Si­tuée sur un site ac­tuel­le­ment vierge, la fu­ture sta­tion La­bège- Eno­va per­met­tra de des­ser­vir des sites aux­quels les Tou­lou­sains et les ha­bi­tants du Sud-Est Tou­lou­sain ont l’ha­bi­tude de se rendre. En ef­fet, à quelques cen­taines de mètres de l’em­pla­ce­ment choi­si se trouvent le ci­né­ma Gau­mont La­bège, le centre de congrès Dia­go­ra La­bège, de nom­breuses en­tre­prises et bien sûr la mul­ti­tude de res­tau­rants qui en­tourent le ci­né­ma.

La sta­tion de mé­tro La­bège Eno­va se­ra une al­ter­na­tive à la voi­ture pour at­teindre ces dif­fé­rents lieux. Pour fa­ci­li­ter l’ac­cès vers ces in­fra­struc­tures, Tis­séo en­vi­sage d’ailleurs de créer des voies pour les pié­tons et les vé­los.

En pa­ral­lèle, le Si­co­val en­vi­sage une opé­ra­tion ur­baine afin de confor­ter les dy­na­miques éco­no­miques liées au nu­mé­rique, no­tam­ment au tra­vers de l’en­tre­prise Sig­fox qui brille à l’in­ter­na­tio­nal. Le ter­rain lais­sé vide par Sa­no­fi, quand la so­cié­té a dé­mé­na­gé à l’On­co­pole, doit per­mettre d’ac­cueillir ce tis­su de nou­velles en­tre­prises et re­mettre un coup d’ac­cé­lé­ra­teur dans cette zone où un grand nombre de bu­reaux sont res­tés vides ces der­nières an­nées.

Sur le plan tech­nique, le mé­tro évo­lue­ra ici à ciel ou­vert par un via­duc qui, après avoir stop­pé sa course à La­bège-Eno­va, ef­fec­tue­ra une courbe pour ve­nir épouser la route qui amène vers le ci­né­ma et se ter­mi­ner vers le ter­mi­nus de la ligne TAE.

L’ac­tua­li­té liée au pro­jet de 3e ligne de mé­tro Tou­louse Ae­ros­pace Ex­press (TAE), à l’achat d’un ter­rain de 10 hec­tares au coeur d’Eno­va La­bège-Tou­louse (ex-ter­rain Sa­no­fi) par le Si­co­val et à la ré­no­va­tion du pôle com­mer­cial ont ame­né à faire évo­luer le pro­jet d’amé­na­ge­ment ini­tial.

La­bège-La Ca­dène

C’est ici que se ter­mine le tra­cé de la fu­ture 3e ligne de mé­tro. La sta­tion re­vêt une im­por­tance ca­pi­tale en ma­tière d’in­ter­mo­da­li­té puisque la sta­tion de mé­tro se­rait si­tuée très près de la fu­ture halte fer­ro­viaire.

Se­lon les pre­mières ébauches, le tra­cé de la ligne de mé­tro vien­drait se conclure per­pen­di­cu­lai­re­ment à la voie fer­rée sur une zone vierge de toute ha­bi­ta­tion, si­tuée à quelques hec­to­mètres du centre de ges­tion de la fonc­tion pu­blique. De l’autre cô­té de la voie fer­rée se trouve le siège du Si­co­val, la col­lec­ti­vi­té d’ag­glo­mé­ra­tion du sud-est tou­lou­sain.

Pour ce ter­mi­nus, Tis­séo en­vi­sage la créa­tion d’un par­kin­gre­lais im­por­tant, mais aus­si des liai­sons entre les deux rives de l’axe fer­ro­viaire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.