Sta­tion­ne­ment : le prix des amendes va aug­men­ter

Voix du Midi (Toulouse) - - La Une - D. S-S.

L’amende va aug­men­ter, et ce à par­tir de jan­vier 2018.

À par­tir du mois de jan­vier 2018, les au­to­mo­bi­listes qui ne se se­ront pas ac­quit­tés des frais de sta­tion­ne­ment sur la voie pu­blique en pas­sant par la case ho­ro­da­teur, à Tou­louse, vont re­ce­voir une amende plus im­por­tante. Ce­ci ne se­ra pas un fait uni­que­ment tou­lou­sain, puisque cette évo­lu­tion entre dans le cadre de la dé­pé­na­li­sa­tion du contrôle du sta­tion­ne­ment payant, mis en ap­pli­ca­tion par­tout en France.

L’amende fixée à une tren­taine d’eu­ros

Con­crè­te­ment, à par­tir de jan­vier, ce n’est plus l’État qui va gé­rer les amendes en cas de non- paie­ment de sta­tion­ne­ment, mais les com­munes. Le PV de sta­tion­ne­ment que l’on connaît ac­tuel­le­ment, fixé à 17 eu­ros, va dis­pa­raître pour lais­ser place à un for­fait post­sta­tion­ne­ment fixé dans chaque com­mune. Tou­louse, comme les cen­taines d’autres com­munes concer­nées, tra­vaille de­puis plu­sieurs mois sur le su­jet. Le ta­rif de ce for­fait, qui se­ra vo­té en dé­cembre lors du der­nier conseil mu­ni­ci­pal de l’an­née 2017, va pra­ti­que­ment dou­bler se­lon les hy­po­thèses de tra­vail avan­cées par la mai­rie de Tou­louse.

« Il reste en­core cer­tains ar­bi­trages à faire, mais nous par­tons sur un for­fait qui s’élè­ve­ra à une tren­taine d’eu­ros ce qui nous place en de­çà de ce qui être fait dans les autres grandes mé­tro­poles. Nous sommes en ef­fet par­tis sur l’idée d’op­ter pour un dis­po­si­tif plus équi­li­bré que dans cer­taines villes, telles Pa­ris, qui ont choi­si de fixer le for­fait à 50 eu­ros » , ex­plique Jean- Mi­chel Lattes, ad­joint en charge des trans­ports et à ce titre du sta­tion­ne­ment.

Fi­ni donc le PV à 17 eu­ros, place au for­fait « à une tren­taine d’eu­ros » qui se rap­pro­che­ra du dis­po­si­tif choi­si par Bor­deaux (Gi­ronde). Cette der­nière ville a an­non­cé avant l’été que le mon­tant du for­fait s’élè­ve­ra chez elle à 35 eu­ros dans l’hy­per­centre et à 30 eu­ros sur la voi­rie hors hy­per-centre. Le nou­veau ba­rème qui va être choi­si par Tou­louse vi­se­ra, par une amende plus dis­sua­sive, à fa­vo­ri­ser une meilleure rotation des voi­tures sur les places de sta­tion­ne­ment en sur­face. L’idée est d’in­ci­ter les au­to­mo­bi­listes à uti­li­ser les par­kings en conces­sion, dont cer­tains sont sous-uti­li­sés alors qu’en sur­face, à proxi­mi­té de ces mêmes par­kings, le parc de sta­tion­ne­ment est sa­tu­ré. Un constat éta­bli dans un rap­port de la Cour ré­gio­nale des comptes en 2013.

Pour fa­vo­ri­ser un meilleur rou­le­ment des vé­hi­cules sur le sta­tion­ne­ment de sur­face du centre-ville, la mai­rie de Tou­louse en­vi­sage de mo­di­fier sa ta­ri­fi­ca­tion au-de­là d’un cer­tain temps de sta­tion­ne­ment. Ce­ci afin de fa­vo­ri­ser le sta­tion­ne­ment de courte du­rée sur la voi­rie. Au­cun élé­ment pré­cis n’est pour l’heure connu à ce su­jet. La mai­rie s’ins­pi­re­ra peut-être à nou­veau de Bor­deaux, qui n’a pas mo­di­fié sa ta­ri­fi­ca­tion pour une du­rée de sta­tion­ne­ment in­fé­rieure à deux heures, et a aug­men­té les ta­rifs pour un sta­tion­ne­ment d’une du­rée de trois heures ou plus.

© Voix du Mi­di Tou­louse

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.