Proxé­né­tisme : nou­veau ré­seau dé­man­te­lé

Cinq per­sonnes ont été ar­rê­tées, quatre d’entre elles in­car­cé­rées.

Voix du Midi (Toulouse) - - La Une - Guillaume Lau­rens

C’est à l’is­sue d’un mi­nu­tieux tra­vail que les en­quê­teurs du Ser­vice ré­gio­nal de la po­lice ju­di­ciaire (SRPJ) de Tou­louse ont frap­pé un nou­veau coup dans le mi­lieu de la pros­ti­tu­tion, en fai­sant tom­ber mi-oc­tobre, un ré­seau qui sé­vis­sait dans le nord de la Ville, dans le sec­teur des Izards et de l’ave­nue des ÉtatsU­nis.

Clients ap­pâ­tés par pe­tites an­nonces

Se­lon une source proche de l’en­quête, sous l’em­prise d’un ré­seau de proxé­nètes qui sé­vis­sait sur le quar­tier des Izards, no­tam­ment au ni­veau des rues Vir­gi­nia Woolf, Sa­rah Ber­nardt et route de Lau­na­guet, des jeunes filles, d’ori­gine rou­maine, étaient li­vrées à des clients pour des re­la­tions ta­ri­fées, dans le nord de Tou­louse. Avant de re­trou­ver les jeunes filles dans un ap­par­te­ment, les clients se connec­taient sur des sites in­ter­net de pe­tites an­nonces entre par­ti­cu­liers. C’est en re­mon­tant cette fi­lière que les en­quê­teurs du SRPJ sont par­ve­nus à dé­man­te­ler le ré­seau. D’après cette même source, de grosses sommes d’ar­gent ont éga­le­ment été re­trou­vées lors des in­ter­pel­la­tions.

Quatre per­sonnes écrouées

Dans un pre­mier temps, cinq per­sonnes ont été pla­cées en garde à vue : trois hommes, mais aus­si deux femmes, des soeurs. Si l’une d’entre elles, âgée de 30 ans, a été lais­sée libre à l’is­sue de sa garde à vue, ses quatre com­parses, tous de moins de 30 ans (23, 24, 25 et 29 ans) ont été in­car­cé­rés. Ils de­vront s’ex­pli­quer pro­chai­ne­ment de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel.

© Fo­to­lia

Quatre proxé­nètes pré­su­més, tous âgés de moins de 30 ans, ont été ar­rê­tés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.