Un chien peu cou­rant

Vos Chiens - - Spécial Berger de Podhale -

Ce ber­ger, fi­dèle com­pa­gnon et bon pro­tec­teur, ne connaît pour­tant pas un suc­cès ful­gu­rant au­près du grand pu­blic. On ne compte en France qu’une di­zaine d’éle­veurs de Ber­ger de Po­dhale et entre 200 et 250 naissances chaque an­née. Ce n’est pas un pro­blème lié à la re­pro­duc­tion, puis­qu’elle se fait as­sez sim­ple­ment et na­tu­rel­le­ment. L’éle­veuse Fran­çoise Martin es­time ce­pen­dant qu’il y a une vo­lon­té de la part des éle­veurs de vou­loir gar­der la race confi­den­tielle pour pou­voir la pré­ser­ver. Il est éga­le­ment es­sen­tiel de bien choi­sir les pro­prié­taires, car tout le monde n’est pas en me­sure de s’oc­cu­per d’un tel chien. On a dans un pre­mier temps, ten­dance à ap­pré­cier la plas­tique du Ber­ger de Po­dhale, qui est sou­vent confon­du avec un gros Gol­den Re­trie­ver. Seule­ment, il est avant tout un chien pro­tec­teur au ca­rac­tère af­fir­mé. C’est alors au maître de prendre le temps né­ces­saire pour com­prendre la psy­cho­lo­gie et le fonc­tion­ne­ment de son chien. Car comme le sou­ligne Fran­çoise Martin : « Il ne s’agit pas d’un gros nou­nours qui garde », et pour s’oc­cu­per d’un tel chien, il faut avoir une cer­taine ex­pé­rience cy­no­phile. Il est donc im­por­tant que le pro­prié­taire du chien soit bien en­tou­ré et conseillé au moins la pre­mière an­née, voir da­van­tage s’il en res­sent le be­soin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.