Ele­veur, toi­let­teur et juge

Vos Chiens - - Paroles D’experts -

Les grands conseils Le res­tau­rant

Si vous al­lez au res­tau­rant veillez a ce qu’il se couche et reste tran­quille sans qué­man­der ou aboyer. Le truc d’édu­ca­tion c’est de l’ha­bi­tuer à la mai­son à res­ter en place sur un car­ré de plas­tique souple ou de tis­su que vous pou­vez pliez ai­sé­ment. Par condi­tion­ne­ment, il se­ra par­tout chez lui avec des re­pères connus. Ne le lais­sez pas manger dans une as­siette, cette fan­tai­sie ne plai­ra pas à tout ce monde.

La laisse

En ville te­nez votre chien en laisse, sur­tout dans les rues pié­ton­nières. Ha­bi­tuez le à mar­cher sans ti­rer ou se lais­ser trac­ter. Choi­sis­sez une laisse pas trop longue, on voit de plus en plus de laisses à en­rou­leur qui gêne les pas­sants et l’in­cite à s’en­tor­tiller au­tour de vos jambes ou de celles des autres per­sonnes. S’il tire on évite la bru­ta­li­té (col­lier étran­gleur ou à pointes) en uti­li­sant un har­nais Ea­sy Walk...

Les be­soins

S’il a en­vie de faire ses be­soins, en­traî­nez-le dou­ce­ment dans le ca­ni­veau et fé­li­ci­tez-le dès qu’il flaire et s’exé­cute. La bonne ha­bi­tude se­ra vitre prise.

L’ab­sence du maître

Si vous de­vez en­trer chez un com­mer­çant où les chiens sont in­ter­dits il

fau­dra l’ac­cou­tu­mer à res­ter de­vant la porte. Pour qu’il reste tran­quille, on doit com­men­cer l’ap­pren­tis­sage dans son jar­din, puis à l’ex­té­rieur dans un en­droit tran­quille, en­fin en ville dans les quar­tiers calmes pour fi­nir dans les en­droits très fré­quen­tés.

La mu­se­lière

Le port de la mu­se­lière est obli­ga­toire dans les trans­ports en com­mun comme le train, ain­si que chez le vé­té­ri­naire quel­que­fois, sans par­ler des chiens de 1ére et 2éme ca­té­go­rie. Pour l’ac­cou­tu­mer à cet ins­tru­ment qui pa­raît bar­bare, on doit as­so­cier la mise en place avec quelque chose d’agréable, comme une frian­dise qu’on place à l’in­té­rieur. On com­mence par la pla­cer quelques se­condes, puis de plus en plus long­temps, et à chaque fois qu’on la re­tire, on offre une frian­dise ou on jette la balle de jeu. Un exer­cice qui sert éga­le­ment à sti­mu­ler dans les écoles pour chiots.

La voi­ture

En voi­ture, le chien doit être à l’ar­rière afin de ne pas gê­ner le conduc­teur en cas de frei­nage brusque. Il faut qu’il ait as­sez de place pour se cou­cher, l’idéal c’est un box ou une cage as­sez large où il se­ra chez lui type VARIKENNEL. Ce se­ra sa mai­son, elle vous se­ra utile en par­ti­cu­lier, si vous de­vez al­ler à l’hô­tel. (Aux U.S.A. la plu­part d’entre eux l’exige.) On évi­te­ra de l’at­ta­cher à la laisse car il peut s’étran­gler lorsque vous quit­tez le vé­hi­cule. Si vous de­vez le lais­ser en li­ber­té, mé­fiez vous de ce qui peut traî­ner dans le vé­hi­cule (pro­duit an­ti­gel-bombe de net­toyage, etc.)

Des­cendre de la voi­ture

Mon­ter ou des­cendre d’une au­to­mo­bile se fait à l’ordre du maître et de ma­nière contrô­lée (laisse). Ima­gi­nez que vous le fas­siez sor­tir à proxi­mi­té d’une route très fré­quen­tée.

Le lais­ser dans la voi­ture

Pour se ga­rer en été, at­ten­tion à la cha­leur, il lui faut de l’air frais. Même si vous vous ga­rez à l’ombre, le so­leil peut tour­ner. Les vitres peuvent être en­trou­vertes, dans ce cas at­ten­tion aux vo­leurs de chien et de voi­ture et si vous avez un chien de garde, il peut y avoir un risque pour les per­sonnes ou les en­fants qui frôlent le vé­hi­cule. Il existe des grilles de pro­tec­tion qu’on cale avec la vitre.

La So­cia­bi­li­té

Ap­pre­nez lui la so­cié­té hu­maine et les en­fants, le chien est un ani­mal émi­nem­ment so­cial comme ses an­cêtres. C’est pour cette rai­son qu’il a été le pre­mier a être do­mes­ti­qué. Il est pour­tant né­ces­saire d’en­tre­te­nir ces re­la­tions, chaque gé­né­ra­tion de chiots doit connaître les hommes. Pour ce­la sor­tez le dès le plus jeune âge par­tout où il pour­ra ren­con­trer des adultes et des en­fants.

Le bruit

La peur du bruit est très gê­nante pour un chien qui doit se pro­me­ner en ville. Il y a les voi­tures, les mar­teaux­pi­queurs, les Klaxons, etc. Pour l’ac­cou­tu­mer à ces nui­sances quo­ti­diennes, on le sor­ti­ra pro­gres­si­ve­ment, d’abord dans les quar­tiers calmes, puis dans ceux qui sont de plus en plus bruyants. Pour évi­ter le désar­roi il faut as­so­cier ces dé­am­bu­la­tions avec quelque chose d’agréable, comme le jeu ou les frian­dises.

Sa­me­di 3 et di­manche 4 Dé­cembre 2016

Parc des Ex­po­si­tions Rouen Sud - 46 av. des Ca­na­diens - 76120 Le Grand Que­villy Clô­ture d'en­ga­ge­ments : 6 et 14 no­vembre 2016 En­ga­ge­ment : http://www.ce­dia.fr - Renseignements : Tel : 02 32 10 38 19 - ca­nine76@wa­na­doo.fr ◊En­trée des Ex­po­sants : à par­tir de 8h30 Ex­po­si­tion avec cages (nombre très li­mi­té) Dé­si­gna­tion des : Meilleur Ba­by, Pup­py, Jeune, Vé­té­ran, Cham­pion, Meute, lots Frais jus­qu’au 06/11 (du 07/11 au 14/11) : • 1er chien : 41  (51  ) • 2e et 3e chien : 36  (46  ) • Sui­vants : 30  (40  ) • Ba­by, Pup­py, vé­té­ran : 28  (38  ) • Paires, Couples, Lots : 8  • Meute : 70  (80  ) • Chien sup­plé­men­taire : 20  (25  ) • Ne concou­rant pas : 10  • Ac­com­pa­gna­teur : 4 •2 de ré­duc. par en­ga­ge­ment pour adhé­rents ACSM

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.