50 ans au ser­vice de l’éle­vage

Vos Chiens - - Infos -

C’est une ex­pé­rience ju­ri­dique as­so­ciée à plus d’un de­mi- siècle d’éle­vage de com­pé­ti­tion qui de­vient moins di­rec­te­ment ac­ces­sible aux éle­veurs. Car maître Pierre CORREARD, cet avo­cat au­quel nombre de cy­no­philes et fé­li­no­philes ont ré­gu­liè­re­ment eu re­cours, a (en­fin ! di­rons cer­tains) pris la dé­ci­sion d’ar­rê­ter de sillon­ner la France pour re­pré­sen­ter les éle­veurs de­vant les ju­ri­dic­tions et, à l’orée de ses 80 prin­temps, de consa­crer son temps à Ma­rie- France, son épouse en pro­fi­tant en­fin d’iwan, son der­nier ber­ger al­le­mand. Donc, de ces­ser son ac­ti­vi­té d’avo­cat. Tou­te­fois, la cy­no­phi­lie étant un vi­rus in­gué­ris­sable, il conti­nue­ra de pro­di­guer ses conseils en ré­pon­dant au tra­vers des lignes de la re­vue aux lec­teurs qui s’y adres­se­ront mais aus­si d’y pu­blier ses ha­bi­tuelles ru­briques tant ju­ri­diques qu’éco­no­miques. N’ou­blions pas, non plus, que si sa for­ma­tion à l’éco­no­mie des en­tre­prises jointe à sa pra­tique cy­no­phile l’avaient, alors qu’il en­sei­gnait en uni­ver­si­té, conduit à mettre au point une mé­thode d’ini­tia­tion à la comp­ta­bi­li­té et un mo­dèle de ges­tion des­ti­nés aux pe­tits éle­vages, c’est un manque de dis­po­ni­bi­li­té qui l’avait em­pê­ché de fi­na­li­ser leur mise à jour et leur pu­bli­ca­tion. Une re­traite bien com­prise n’étant qu’un chan­ge­ment d’ac­ti­vi­té, il vient donc de re­mettre ces deux ou­vrages sur son éta­bli ( in­for­ma­tique) pour les fi­na­li­ser, en­vi­sa­geant de les pu­blier cou­rant pre­mier se­mestre 2017.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.