Af­fi­cher sa bonne mine

Votre Beaute - - BEAUTY ROUTINE -

COM­MEN­CER À RÉ­CHAUF­FER SON TEINT PRO­GRES­SI­VE­MENT POUR AVOIR UNE PEAU RES­PLEN­DIS­SANTE, À QUELQUES MOIS DE L’ÉTÉ, C’EST POS­SIBLE ! SUI­VEZ LE GUIDE.

Teint d’abri­cot

Pour qui ? Les peaux su­jettes aux im­per­fec­tions. La for­mule : des pig­ments mi­né­raux en­ro­bés qui dif­fusent la lu­mière,

d’autres li­quides et trans­lu­cides qui éclairent le teint. Mais aus­si trois gly­canes qui, en­semble, amé­liorent le re­lief de la

peau. Pour­quoi on ne peut plus s’en pas­ser ? On aime sa tex­ture poids plume. Fo­re­ver Light Crea­tor CC Crème d’ Yves

Saint Laurent, 3 teintes, 30 ml, 58 €.

To­tal mi­né­ral

Pour qui ? Celles qui rêvent d’un teint frais et lé­ger. La for­mule : une poudre mi­né­rale cuite dans de

l’eau mi­né­ra­li­sée. Ré­sul­tat, en plus d’un fi­ni soyeux, un shoot de soixante-dix-sept mi­né­raux pour la peau. Pour­quoi on ne peut plus s’en pas­ser ? Comment ne pas fondre de­vant cette

tex­ture fine et ce teint so heal­thy ? Poudre Mi­ne­ra­lize Skin­fi­nish, Ste­reo Rose de MAC, 29 €.

Coup d’éclat

Pour qui ? Les peaux claires et ré­ac­tives. La for­mule : cô­té make-up, pig­ments 3D et com­plexe High Lu­mi­tech pour cor­ri­ger les rou­geurs ; cô­té soin, un ex­trait de ka­ta­fray hydratant et un ac­tif apai­sant, le Sen­si­tive Skin. Pour­quoi on ne peut plus s’en pas­ser ? Sa teinte cham­pagne fraîche et glowy. Éclat Mi­nute Base Illu­mi­na­trice de Teint de Clarins, 3 teintes, 30 ml, 31,50 €.

LE VB PLUS

On l’a vu cette sai­son en­core chez Ni­na Ric­ci ou Al­ber­ta Fer­ret­ti : le rose en touche sur les pom­mettes ra­fraî­chit le make-up. « À l’in­verse du beige qui so­phis­tique tout de suite, le rose ré­veille les teints brouillés et dé­fa­tigue les traits en un coup de blush », as­sure Mi­ky, make-up artist Lancôme France. Mais pour évi­ter de tom­ber dans le bubble-gum, trop mièvre, la ma­quilleuse conseille de dé­po­ser juste avant un peu de poudre de so­leil, « en al­ler-re­tour sur la pom­mette, elle ré­chauf­fe­ra le teint et per­met­tra de contre­ba­lan­cer le fi­ni trop tendre du rose ».

Jeu de lu­mière

Pour qui ? Les pros du contou­ring. La for­mule : une as­so­cia­tion de pig­ments mi­cro­sco­piques dans une tex­ture fon­dante à base d’es­ters de jo­jo­ba et de perles de si­lice. Pour­quoi on ne peut plus s’en pas­ser ? La teinte fon­cée dé­fi­nit les contours, la claire ap­porte du volume. Les deux en­semble ré­chauffent le teint. Contour Blush de Nars, 3 teintes, 37 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.