les an­ti­sèches des peaux sèches

EX­TRAIT DE KA­TA­FRAY, CA­MÉ­LIA, “IMPERATA CY­LIN­DRI­CA”… AU­TANT D’AC­TIFS QUI RESTAURENT LE BON ÉQUI­LIBRE CU­TA­NÉ ET SOIGNENT LES PEAUX SÈCHES. UN PHÉ­NO­MÈNE AC­CRU CES DER­NIÈRES AN­NÉES, D’OÙ L’ACHAR­NE­MENT DES COSMÉTOLOGUES À TROU­VER DES FOR­MULES CONVAIN­CANTES.

Votre Beaute - - LAB' -

oOn a long­temps cru que pour trai­ter les peaux sèches, il suf­fi­sait de leur ap­por­ter des li­pides. Au­jourd’hui, les cosmétologues savent que ce n’est pas si simple et que, pour la nor­ma­li­ser, il faut en outre veiller à sa bonne te­neur en eau. « La sur­face de l’épi­derme est re­cou­verte d’un film hy­dro­li­pi­dique consti­tué en par­tie de sé­bum, ex­plique Lio­nel de Be­net­ti, cos­mé­to­logue. C’est cette en­ve­loppe qui pro­tège la peau et évite une trop grande perte en eau. » Car le taux d’hy­dra­ta­tion de la peau va­rie entre 70 % dans le derme et jus­qu’à 13 % dans la couche cor­née. « Sa bonne san­té dé­pend de l’équi­libre entre les ap­ports en eau, sa ré­ten­tion et son éva­po­ra­tion, as­sure Caroline Deb­basch, di­rec­trice de la com­mu­ni­ca­tion scien­ti­fique chez Clarins. En fait, si la peau est sèche, c’est avant tout parce que les cel­lules de la couche cor­née sont dis­jointes. Son film est in­ca­pable de la pro­té­ger cor­rec­te­ment des agres­sions (vent, froid, pol­lu­tion), ain­si que des trai­te­ments mé­di­ca­men­teux ou de la ménopause, qui di­mi­nuent la sé­cré­tion de sé­bum. L’eau s’échappe. » Les scien­ti­fiques s’at­tachent donc à res­tau­rer un bon film hy­dro­li­pi­dique, grâce à des ac­tifs qui s’avèrent de plus en plus ef­fi­caces pour trai­ter la sé­che­resse et aus­si pour prendre en charge d’autres dys­fonc­tion­ne­ments cu­ta­nés.

LES BONNES PRES­CRIP­TIONS

Il convient de les choi­sir en fonc­tion de l’état de la peau, vi­sible ou res­sen­ti. Manque d’éclat : « La lu­mière se re­flète mal sur une peau sèche et ru­gueuse, in­dique Ch­ris­tiane Mon­tas­tier, conseillère scien­ti­fique chez He­le­na Ru­bin­stein. Il faut donc la nour­rir, la lis­ser et lui re­don­ner l’iri­sa­tion d’une perle. » Le choix de VB. La crème Life Pearl Cel­lu­lar d’He­le­na Ru­bin­stein (1), une for­mule qui as­so­cie un ex­trait de perles mi­cro­ni­sées, un mi­cro-or­ga­nisme ca­pable de ré­sis­ter à des tem­pé­ra­tures ex­trêmes, des ex­fo­liants hy­per doux et des cor­rec­teurs op­tiques. En vingt-huit jours, la peau est plus douce, plus trans­pa­rente, vi­si­ble­ment nour­rie et moins sèche. Des rides de plus en plus ap­pa­rentes : « La qua­li­té de l’eau qui baigne la peau est aus­si im­por­tante que sa quan­ti­té », as­sure Fré­dé­ric Bon­té, di­rec­teur de la re­cherche chez Guerlain. Pol­luée, elle freine la pro­duc­tion des fibres élas­tiques.

Le choix de VB. Su­per Aqua-Day de Guerlain, avec l’Aqua­com­plex, as­so­cia­tion d’ac­tifs vé­gé­taux et de bio­tech­no­lo­gies hy­dra­tantes en­ri­chie en beurre de ka­ri­té. Après trente heures, l’hy­dra­ta­tion a aug­men­té de 72 % et les rides ont di­mi­nué de 27 %. Ru­gueuse et grise : « L’an­ti­sèche idéale as­so­cie un com­plexe hydratant et des boos­ters d’éclat », pré­cise Caroline Deb­basch. Le choix de VB. Crème de Soins Tein­tée Désal­té­rante de Clarins, avec de l’acide hya­lu­ro­nique, du ka­ta­fray, an­ti­fuite, des nacres, des pig­ments mi­né­raux et une pro­tec­tion an­ti-UV, an­ti­pol­lu­tion… Sèche et lui­sante : « On peut avoir une peau nor­male à grasse mais sèche sur cer­taines zones par manque d’hy­dra­ta­tion », se­lon Lio­nel de Be­net­ti. L’idéal est alors un soin sans huile qui équi­libre au mieux sé­bum et hy­dra­ta­tion. Le choix de VB. Ul­tra Fa­cial Oil-Free Gel Cream de Kiehl’s, un cock­tail de plantes hy­dra­tantes al­liant an­tarc­ti­cine, Imperata cy­lin­dri­ca et gly­cé­rine pro­tec­trice. In­con­for­table : « Il faut dans ce cas as­so­cier hy­dra­ta­tion pro­fonde et nu­tri­tion in­tense, et ren­for­cer les dé­fenses na­tu­relles sous une tex­ture riche et vo­lup­tueuse », pré­cise Ma­rieHé­lène Lair, di­rec­trice de la com­mu­ni­ca­tion scien­ti­fique chez Cha­nel. Le choix de VB. Hy­dra Beauty Nu­tri­tion de Cha­nel (2), des graines de ca­mé­lia ré­gé­né­rantes et une huile pré­cieuse nour­ris­sante dans une tex­ture ul­tra co­coon. Ca­ren­cée : « On ne peut pas trai­ter ef­fi­ca­ce­ment la peau sèche si on n’a pas dé­fi­ni au préa­lable ses ca­rences en sels mi­né­raux, pep­tides, acides ami­nés, etc. », pré­vient Jean-Mi­chel Ka­ram, P-DG d’IO­MA. Le choix de VB. Ma Crème, chez Ma­rion­naud. Un ap­pa­reil high-tech ana­lyse la peau en quelques se­condes et fa­brique exac­te­ment la crème dont elle a be­soin, avec une base et sept à huit sé­rums spé­ci­fi­que­ment choi­sis (rens. : 0 800 027 363). Frois­sée au ré­veil : « La nuit, la peau est ca­ren­cée en acide hya­lu­ro­nique, il faut boos­ter sa pro­duc­tion », ex­plique Franck Da­li­gand, for­mu­la­teur pour Ka­viaa­ri. Le choix de VB. Le Sé­rum An­ti-Âge K By Ka­viaa­ri (3), com­po­sé d’ex­traits de ca­viar (gor­gé d’omé­ga 3, d’oli­go­élé­ments et d’acides gras) pour nour­rir, et d’ex­traits de truffe, riche en polysaccharides, pour fa­vo­ri­ser la co­hé­sion cel­lu­laire. Se dé­ma­quiller avec une eau mi­cel­laire : ten­sio­ac­tifs très doux et forte concen­tra­tion en gly­cé­rine font qu’elle hy­drate de fa­çon convain­cante. Le choix de VB. Ic­tyane Eau Mi­cel­laire Hy­dra­tante de Du­cray. Hy­dra­ter son corps avec un grand clas­sique à la for­mule en­ri­chie : lait d’avoine an­ti-ir­ri­ta­tions, al­lan­toïne aux ver­tus ré­pa­ra­trices, et beurre de ka­ri­té an­ti­dé­shy­dra­ta­tion. Le choix de VB. Lait Corps Sur­gras An­ti-Ir­ri­ta­tions, In­ten­sif Peaux Sèches, de Mixa.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.