Man­quer de zinc, c’est dé­pri­mant

Votre Beaute - - SANTÉ NEWS - (Source : re­vue Bio­lo­gi­cal Psy­chia­try.)

L’in­suf­fi­sance en zinc est cou­rante car un abus de thé, de ca­fé ou d’al­cool, la prise de diu­ré­tiques ou un ex­cès de stress épuisent nos ré­serves. Or, cet oli­go­élé­ment est pré­cieux pour la vi­gueur de notre sys­tème im­mu­ni­taire et la beau­té de notre peau, mais éga­le­ment pour l’équi­libre de notre hu­meur. Des cher­cheurs ca­na­diens de l’uni­ver­si­té de To­ron­to viennent de mon­trer que les concentrations en zinc chez les per­sonnes dé­pri­mées sont bien in­fé­rieures à celles de la po­pu­la­tion gé­né­rale. Et chez les pre­mières, plus la dé­pres­sion est sé­vère, plus la ca­rence est im­por­tante. Cette re­la­tion de cause à ef­fet pour­rait s’expliquer par une di­mi­nu­tion de la plas­ti­ci­té cé­ré­brale liée à une per­tur­ba­tion du mé­ta­bo­lisme des li­pides. Quand vous avez le mo­ral dans les chaus­settes, n’hé­si­tez donc pas à faire le plein de zinc ! Les huîtres, le foie de veau et les germes de blé en sont bien pour­vus (16 mg, 9 mg et 7 mg/100 g res­pec­ti­ve­ment). Le bé­né­fice se fe­ra sen­tir ra­pi­de­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.