« IL Y A UNE VÉ­RI­TABLE DY­NA­MIQUE ÉCO­NO­MIQUE ET ACA­DÉ­MIQUE »

Voyages d'Affaires - - QUARTIER D’AFFAIRES -

Com­ment dé­cri­riez-vous Stras­bourg à un voya­geur d’af­faires ? Mi­reille Dar­tus – Stras­bourg est une ville com­pacte, il est donc très fa­cile de s’y dé­pla­cer à pied. Les voya­geurs d’af­faires ou les congres­sistes s’ap­pro­prient ain­si na­tu­rel­le­ment une ville dont l’ADN in­tègre à la fois un cô­té très in­ter­na­tio­nal, très eu­ro­péen, mais aus­si fron­ta­lier. D’ailleurs, dès le mois d’avril 2017, le tram­way per­met­tra de re­lier di­rec­te­ment la gare de Stras­bourg à celle de Kehl, en Al­le­magne. C’est une fer­té en ces temps de re­pli sur soi, de fer­me­ture des fron­tières. Ce­la montre l’ou­ver­ture de la ville de Stras­bourg. Qu’est-ce qui at­tire la clien­tèle bu­si­ness à Stras­bourg ? M. D. – En ma­tière de tourisme d’af­faires, il y a bien sûr l’at­trac­ti­vi­té de la culture et du pa­tri­moine lo­cal, avec la ca­thé­drale, les mai­sons à co­lom­bages, la gas­tro­no­mie, les vins... Mais pa­ral­lè­le­ment l’uni­ver­si­té, la re­cherche, les nom­breux pôles de com­pé­ti­ti­vi­té montrent bien que Stras­bourg n’est pas une ville-mu­sée. Il y a une vé­ri­table dy­na­mique éco­no­mique et aca­dé­mique, comme en té­moigne le prix No­bel dé­cer­né ré­cem­ment à Jean-Pierre Sau­vage, le qua­trième dans l’his­toire ré­cente de l’uni­ver­si­té de Stras­bourg. Com­ment envisagez-vous le fu­tur quar­tier d’af­faires in­ter­na­tio­nal ? M. D. – Ce nou­veau quar­tier ne se li­mi­te­ra pas à des sièges de grandes en­tre­prises : des ser­vices sont éga­le­ment pré­vus, tels que des hô­tels, des crèches, ain­si que des lo­ge­ments. Une par­tie de la zone est éga­le­ment ré­ser­vée aux ins­ti­tu­tions eu­ro­péennes, si elles ont le sou­hait de s’étendre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.