“ICI, LA COM­MU­NAU­TÉ TECH SE SERRE LES COUDES.”

Voyages d'Affaires - - DESTINATION AFFAIRES - www.sem­pe­ris.com

Après le ly­cée, comme tous les Is­raé­liens, j’ai fait l’ar­mée où j’ai ob­te­nu un poste de dé­ve­lop­peur in­for­ma­tique. Puis un co­pain m’a pro­po­sé de lan­cer notre propre bu­si­ness, Sem­pe­ris, une en­tre­prise de lo­gi­ciels dans le do­maine de l’aide en si­tua­tion de ca­tas­trophe. Je n’avais que 24 ans, je ne connais­sais rien à rien. Il a fal­lu ap­prendre à faire des le­vées de fonds. In­té­grer le “Mi­cro­soft Ac­ce­le­ra­tor” nous a beau­coup ai­dés. C’était il y a trois ans. Main­te­nant, nous avons vingt em­ployés à Tel-Aviv, trois à New York, et tou­jours plus de clients. En Is­raël, les gens ont l’es­prit d’entre- prise. 90 % des start-up qui réus­sissent à le­ver un mil­lion de dol­lars fi­nissent par se plan­ter ; mais on re­com­mence et à la longue, on réus­sit ! Au dé­but, je de­vais pa­raître cré­dible mal­gré mon âge. Alors, pour ren­con­trer des clients, c’était cos­tume-cra­vate. En re­vanche, pour les ren­dez-vous in­for­mels avec des gens de la tech, je suis dé­con­trac­té. Ici, la com­mu­nau­té tech se serre les coudes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.