L’ES­PRIT DES LIEUX se­lon SI­MON REININK

An­cien avo­cat, Si­mon Reinink a long­temps tra­vaillé dans le monde de l’édi­tion. C’est en 2006 qu’il de­vient di­rec­teur du Royal Con­cert­ge­bouw, salle qui ac­cueille, de­puis 1888, l’un des or­chestres les plus pres­ti­gieux au monde.

Voyages d'Affaires - - SOMMAIRE -

Une vi­site à Am­ster­dam se­rait sans nul doute in­com­plète sans un concert au Royal Con­cert­ge­bouw. Nous en pro­gram­mons plus de 700 par an et Il faut ab­so­lu­ment dé­cou­vrir l’or­chestre, mais aus­si l’acous­tique ex­cep­tion­nelle du bâ­ti­ment. Si­tué sur le Mu­seum­plein, il fait face au mu­sée Van Gogh et au Rijks­mu­seum. Pour évi­ter les foules qui se pressent de­vant La Ronde de nuit ou La Lai­tière, je re­com­mande vi­ve­ment un en­droit plus pré­ser­vé, le mu­sée Van Loon. Il s’agit d’une mai­son pa­tri­cienne du XVIIe siècle, l’une de ces “ca­nal houses” calmes et luxueuses qui plongent dans le raf­fi­ne­ment d’au­tre­fois. Non loin de là, j’aime dé­jeu­ner au Bre­da, un res­tau­rant si­tué lui aus­si face à un ca­nal. C’est un lieu élé­gant mais non for­mel, qui se prête par­fai­te­ment à un re­pas d’af­faires. On peut aus­si op­ter pour In­can­to, un ex­cellent ita­lien, ou lui pré­fé­rer As­sag­gi, dans le quar­tier un peu bo­hème de Jor­daan, avec une ma­gni­fique vue sur la Wes­ter­kerk, une église de l’Âge d’Or hol­lan­dais. Lors­qu’on se trouve dans ce quar­tier, on peut mar­cher jus­qu’à la gare cen­trale et prendre le fer­ry qui mène au Eye Film­mu­seum, l’un des nou­veaux bâ­ti­ments em­blé­ma­tiques d’Am­ster­dam, sorte de vais­seau blanc po­sé sur l’eau C’est une fa­çon de quit­ter un peu la ville. Mais on peut aus­si ex­plo­rer des coins moins cen­traux, comme le quar­tier Ouest. C’est là que se trouve De Hal­len, un an­cien dé­pôt de trams en­tiè­re­ment ré­ha­bi­li­té et qui ac­cueille au­jourd’hui un ci­né­ma, des bou­tiques et sur­tout un hall consa­cré à la gas­tro­no­mie. Pour ra­me­ner un pe­tit ca­deau ty­pi­que­ment am­stel­lo­da­mois, pourquoi ne pas pas­ser par le Bloe­men­markt, le mar­ché aux fleurs qui existe de­puis 1862 ? Bien sûr, l’en­droit est tou­ris­tique et on ne trouve plus beau­coup de fleurs cou­pées, mais des oi­gnons de tu­lipes de toutes les cou­leurs. Per­son­nel­le­ment, j’adore flâ­ner le sa­me­di ma­tin au Zui­derMRKT, un pe­tit mar­ché de quar­tier si­tué juste der­rière le Con­cert­ge­bouw. À Utrecht, je ne manque ja­mais de grim­per les 465 marches qui mènent au clo­cher du Dom, le plus haut des Pays-Bas. Pour se ré­com­pen­ser de l’ef­fort, on peut al­ler faire un tour à Eet­win­kel Da­do, un ma­ga­sin gour­met où l’on dé­niche toutes sortes de ta­pas, de vins, de fro­mages. Mais lorsque j’ai un re­pas d’af­faires, je suis fi­dèle au res­tau­rant Po­dium, qui donne sur un ma­gni­fique jar­din. Le chef, Leon Ma­zai­rac, a fait ses classes chez Du­casse et au Pré Ca­te­lan. Sa cui­sine, avec beau­coup de fruits de mer et quelques ac­cents ja­po­ni­sants, est un vrai ré­gal.

Royal Con­cert­ge­bouw

Po­dium

Mu­seum Van Loon

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.