«AIRP­LUS : UN IN­TER­LO­CU­TEUR UNIQUE»

Voyages d'Affaires - - AIRPLUS -

La France est le pays de lan­ce­ment de la carte cor­po­rate pan- eu­ro­péenne d’AirP­lus. Est- ce un signe fort de l’im­por­tance de ce mar­ché pour votre so­cié­té ?

Ju­lie Troussicot – La dé­ci­sion de com­men­cer par la France pour lan­cer cette nou­velle carte cor­po­rate est un choix lo­gique. Avec un vo­lume d’émis­sions de 1,42 mil­liard d’eu­ros en 2017, c’est notre deuxième plus grand mar­ché après l’Al­le­magne, de­vant l’Ita­lie et la Chine. L’an der­nier, nous avons en­re­gis­tré une crois­sance de 11 % par rap­port à 2016, avec un por­te­feuille clients qui ne cesse de s’étof­fer. De­puis l’ou­ver­ture de notre bu­reau à Pa­ris en 2002, nous avons su par­fai­te­ment nous in­té­grer dans l’éco­sys­tème du voyage d’af­faires hexa­go­nal. Ain­si, nos so­lu­tions, en plus d’être dif­fu­sées au­près des agences de voyages d’am­pleur mon­diale comme Amex GBT, Carl­son Wa­gon­lit ou BCD Tra­vel, sont aus­si ac­cep­tées par les ré­seaux na­tio­naux comme Se­lec­tour, Ha­vas Voyages ou Ma­nor, mais aus­si les plates-formes de ré­ser­va­tion hô­te­lière comme H Cor­po, i-Al­ba­tros et CDS ou en­core des ac­teurs fran­çais in­no­vants tels Biz­mee­ting ou Bu­si­ness Table.

Quelles sont vos am­bi­tions en France avec cette nou­velle carte ?

J. T. – Grâce à cette nou­velle offre, nous pro­po­sons à nos clients une gamme com­plète de so­lu­tions de paie­ment. Ce qui n’était pas le cas au­pa­ra­vant, alors que, pour la carte cor­po­rate, nous fonc­tion­nions avec un par­te­naire ex­té­rieur. Être un in­ter­lo­cu­teur unique avec un contrat unique pour l’en­semble de ses so­lu­tions de paie­ment, c’est ce qu’at­tendent les en­tre­prises au­jourd’hui. Nous pour­rons éga­le­ment ci­bler de nou­veaux pros­pects, no­tam­ment les en­tre­prises de taille in­ter­mé­diaire et les PME, pour qui une offre de carte cor­po­rate est im­por­tante.

L’ap­pli­ca­tion Dine+Go est en phase pi­lote à Pa­ris. À quelles autres in­no­va­tions peuvent s’at­tendre les en­tre­prises ?

J. T. – En ef­fet, nous tes­tons de­puis juin der­nier l’ap­pli­ca­tion Dine+Go pour payer les res­tau­rants di­rec­te­ment de­puis un smart­phone, sans avoir à de­man­der l’ad­di­tion. Ce­la fait par­tie de notre vo­lon­té de tou­jours plus dé­ma­té­ria­li­ser les dé­penses voyages afin que le paie­ment soit to­ta­le­ment trans­pa­rent pour le voya­geur. Dans ce cadre, les an­nées à ve­nir de­vraient voir le lan­ce­ment d’autres nou­veau­tés. En fin d’an­née, AirP­lus se do­te­ra d’une nou­velle in­fra­struc­ture IT avec des ou­tils de der­nière gé­né­ra­tion to­ta­le­ment ou­verts vers l’ex­té­rieur, no­tam­ment aux so­lu­tions in­no­vantes que pour­raient pro­po­ser des start- up dans la fin­tech. En pa­ral­lèle, nos ou­tils com­mencent à in­té­grer l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle. La trans­for­ma­tion di­gi­tale est en marche chez AirP­lus.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.