L’ES­PRIT DES LIEUX se­lon DAPH­NÉ MAL­LET

Voyages d'Affaires - - SOMMAIRE -

Vi­vant entre Pa­ris et Pé­kin, Daph­né Mal­let a d’abord tra­vaillé pour Cheng Xin­dong, pre­mier ga­le­riste d’art contem­po­rain en Chine. Après avoir ac­com­pa­gné de nom­breux ar­tistes chi­nois dans leur par­cours in­ter­na­tio­nal, elle a créé Jia­li Gal­le­ry, dont le concept est de rendre l’art contem­po­rain chi­nois ac­ces­sible.

«À Pé­kin, j’ai tou­jours pré­fé­ré vivre dans le quar­tier des hu­tongs où il règne une vraie dou­ceur de vivre. C’est là que j’ai ou­vert ma ga­le­rie, près du temple des La­mas. Mal­heu­reu­se­ment, ce quar­tier aux mai­sons tra­di­tion­nelles est en pleine trans­for­ma­tion, et peut-être en voie de dis­pa­ri­tion. Mais c’est le Pé­kin que j’aime. Par­mi mes adresses de pré­di­lec­tion, il y a le ma­gni­fique Temple Res­tau­rant, si­tué dans un an­cien temple du XVe siècle avec plu­sieurs cours in­té­rieures. C’est une table haut de gamme, dont les plats sont aus­si éton­nants qu’es­thé­tiques – our­sins à la sauce au yu­zu, thon blanc au ba­si­lic agré­men­té de fleurs de bour­rache et de ca­pu­cines – avec une in­fluence fran­çaise qui fait la part belle au foie gras. Ce­la en fait un lieu idéal pour des ren­dez-vous d’af­faires im­por­tants. Par­mi mes autres res­tau­rants pré­fé­rés, il y a Su­su, le meilleur Viet­na­mien de Pé­kin, avec ses in­éga­lables rou­leaux de prin­temps au sau­mon. Da­li Courtyard est aus­si une agréable adresse, dans une mai­son dont la cour in­té­rieure est om­bra­gée de gre­na­diers. On y dé­guste une cui­sine ty­pique du Yun­nan, épi­cée. Quand il m’ar­rive d’avoir en­vie de man­ger ita­lien, je file chez Mer­cante, au coeur des hu­tongs. Pour sor­tir dans une am­biance dé­con­trac­tée, je re­com­mande DDC, un pe­tit club de jazz et de mu­siques du monde, éga­le­ment dans une vieille mai­son tra­di­tion­nelle. Pour des ren­dez-vous d’af­faires in­for­mels, on peut op­ter pour le Or­chid Bou­tique Ho­tel, qui pro­pose l’un des meilleurs brunchs du quar­tier. Dans la très jo­lie rue Guo­zi­jian, plan­tée de vieux arbres, on peut al­ler chez Lost & Found, un ma­ga­sin de meubles très élé­gants de de­si­gners chi­nois. On y trouve aus­si quelques vê­te­ments en lin brut ou en soie, des robes, mais éga­le­ment des vases ou des tasses en cé­ra­mique. À deux pas, le temple de Con­fu­cius est un vé­ri­table havre de paix, et tout près de là, le temple des La­mas est l’un des rares temples boud­dhistes en­core en ac­ti­vi­té dans la ca­pi­tale. L’am­biance est ga­ran­tie. Autre adresse shop­ping que je conseille, Spin Ce­ra­mics pro­pose de la vais­selle de qua­li­té à pe­tits prix, dans le dis­trict de Chaoyang. Dans le même quar­tier, je re­com­mande aux ama­teurs d’art le Red Brick Mu­seum qui offre l’une des meilleures pro­gram­ma­tions en art contem­po­rain, avec une ar­chi­tec­ture in­té­res­sante. À ne pas man­quer non plus, même si le lieu s’est vrai­ment po­pu­la­ri­sé et qu’il peut at­ti­rer des mil­liers de vi­si­teurs le week-end, le 798 Art Dis­trict, une an­cienne usine Bau­haus où se sont ins­tal­lées la plu­part des bonnes ga­le­ries d’art contem­po­rain à Pé­kin : Con­ti­nua, UCCA, Urs Meile, etc…

TEMPLE DES LA­MAS

TEMPLE RES­TAU­RANT

DA­LI COURTYARD

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.