3 STA­TIONS POUR LE PRIN­TEMPS

Des ponts de mai aux va­cances d’été, trois des­ti­na­tions pour pro­fi­ter des re­mon­tées mé­ca­niques et s’échap­per dans la na­ture.

Wider - - ACTU -

VTT À LA GRAVE

La my­thique sta­tion- vil­lage des Écrins est aus­si sau­vage en ski que pour les fans de vé­lo qui par­courent ses sen­tiers tech­niques dans un en­vi­ron­ne­ment unique, sous l’oeil de La Meije ( 3984 m) et des gla­ciers. Une piste qui re­lie­rait 3200 avec le re­fuge de Chan­cel est en pro­jet et fe­ra une des­ti­na­tion hors pair avec un dé­ni­ve­lé ver­ti­gi­neux ( quelques lo­caux cou­ra­geux s’y es­saient une fois par an, avant de se sou­ve­nir pour­quoi c’est seule­ment une fois par an). Mais en at­ten­dant, on peut re­joindre Chan­cel via « l’in­ter­mé­diaire » à 2400 m, pour l’ins­tant le point fi­nal de mon­tée pour les vé­los, dé­jà bien as­sez pour se cas­ser les pattes sur un ter­rain va­rié et non amé­na­gé. On peut éga­le­ment pro­fi­ter d’une grande va­rié­té de sen­tiers, à vé­lo ou à pied, pré­fé­rer prendre de l’al­ti­tude pour un des iti­né­raires al­pins ma­jeurs à par­tir du gla­cier de la Gi­rose, ou en­core sim­ple­ment s’of­frir une plon­gée dans la Grotte de Glace creu­sée dans les méandres de ce der­nier...

# sau­vage # bike # na­ture # gla­ciers # fo­rêt # ran­do # la­meije # ski # pier­riers # cas­cades

> En chiffres : 3200 m ( l’ar­ri­vée du té­lé­phé­rique) ; 2000 m ( le dé­ni­ve­lé pos­sible en VTT) ; 25 eu­ros ( le ta­rif du for­fait jour­née VTT, mon­tée du vé­lo à 2400 m uni­que­ment). > Nuit en mon­tagne : Au re­fuge Chan­cel ( 2508 m), ac­ces­sible en tra­ver­sée depuis 2400. www. re­fuge- chan­cel. com

Mot du lo­cal

« Le vé­lo à La Grave en été, c’est comme le ski en hi­ver, on donne les clés pour mon­ter, mais c’est à cha­cun de faire mar­cher la tête et les jambes pour des­cendre. »

PÊCHE À ST LARY

« Ceux qui aiment le pois­son pren­dront le té­lé­siège » pour­rait être un slo­gan dans la grande sta­tion des Py­ré­nées cen­trales. À 2 h du vil­lage de St Lary, blot­ti en haut de la val­lée d’Aure, on re­joint les lacs ma­giques via un par­cours « té­lé­siège et ran­do » en pro­fi­tant des re­mon­tées qui fonc­tionnent tout l’été pour le bike park lo­cal. Ain­si, pas be­soin de voi­ture pour re­joindre le su­blime lac de l’Oule via le té­lé­siège du même nom ( « moins de 3 h du centre de St Lary à la pre­mière touche ! » ) . On peut alors ta­qui­ner les truites Fa­rio lo­cales, les sau­mons de fon­taine ou en­core les gros « Cris­ti » , Cris­ti­vo­mer ou truite grise, un sal­mo­ni­dé ca­na­dien ( comme les pins à cro­chet tout proches, tiens tiens) qui peut at­teindre « 80 cm et nour­rir 20 per­sonnes » se­lon un lo­cal à l’ac­cent chan­tant. En plein dans la ré­serve na­tu­relle du Néou­vielle, les res­tric­tions s’ap­pliquent no­tam­ment sur la taille des pois­sons et l’in­ter­dic­tion de faire du feu, mais la na­ture n’en est que plus gé­né­reuse.

# fa­rio # cris­ti­vo­mer # lacs # py­ré­nées # pins # pêche

> En chiffres : 27 mai ( ou­ver­ture de la pêche) ; 18 cm ( taille mi­ni­male pour la Fa­rio) ; 35 cm ( taille mi­ni­male pour le Cris­ti­vo­mer).

> Nuit en mon­tagne : Au re­fuge de l’Oule ( 1820 m), re­ta­pé en 2015, vue ado­rable. www. saint­la­ry- va­cances. com/ oule

Mot du lo­cal

« Après avoir par­cou­ru canne à la main le cha­pe­let de lacs re­liés par des ruis­seaux de l’Oule au Bas­tan, on peut re­joindre le lac d’Au­mar via le col d’Es­tou­dou, le plus beau lac des Py­ré­nées »

TRAIL À ST PIERRE DE CHARTREUSE

Les fo­rêts luxu­riantes, les ta­pis de mousse, les pe­tits tor­rents ra­frai­chis­sants, le coeur de la Chartreuse est un pays ma­gique, de ceux qu’on s’ima­gi­ne­rait peu­plé de hob­bits dans Le Sei­gneur des An­neaux, ou d’our­sons éco­los dans Star Wars. Par­cou­rir ces re­liefs à pied peut re­le­ver de la contem­pla­tion, avec de grosses chaus­sures et un sac rem­pli de rouge et de sau­cis­son, mais avec la sta­tion de trail qui maille depuis 4 ans les sen­tiers ca­chés, c’est aus­si un ter­ri­toire de course, de cou­ra­geux aha­neurs à la pour­suite du ch­ro­no Suun­to et de la per­for­mance Stra­va. Le té­lé­siège dé­brayable de la Combe de l’Ours per­met en outre de ga­gner 700 m de dé­ni­ve­lé en 7' de mon­tée, pas mal pour ga­gner un peu de hau­teur sur une longue boucle, ou pro­fi­ter des tra­cés en vé­lo de des­cente.

# trail # ch­ro­no # stra­va # hob­bits # via­fer­ra­ta # fo­rêts # fraî­cheur # tor­rents

> En chiffres : 28, le nombre de par­cours trail ba­li­sés ; 1791 m, al­ti­tude de La Scia, point culmi­nant de la sta­tion ; 2082 m, al­ti­tude de Cha­me­chaude, point culmi­nant de la Chartreuse.

> Nuit en mon­tagne : Cha­let re­fuge de la Scia ( 1700 m), am­biance co­lo­nie de va­cances, em­pla­ce­ment im­pre­nable. www. las­cia1800. com

Mot du lo­cal

« Ici, il ne faut pas hé­si­ter à faire le san­glier, écar­ter quelques branches et des­cendre hors des chemins. At­ten­tion quand même aux trous et aux barres ro­cheuses. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.