IN­FO CA­NYON

Wider - - INTO THE WILD -

WA­DI HA­SA

At­ten­tion, iti­né­raire ma­jeur ! Iti­né­raire gran­diose de deux jour­nées dans sa ver­sion in­té­grale, le Wa­di Ha­sa peut aus­si se par­cou­rir en al­ler- re­tour : nous avons ain­si re­con­nu la moi­tié in­fé­rieure du Wa­di en sept heures au pas de charge en 2009, avant de par­cou­rir l’in­té­gra­li­té en deux jours en 2017. On ne peut donc que conseiller son par­cours in­té­gral, avec bi­vouac au mi­lieu du ca­nyon. Dans l’ordre d’im­por­tance, le bas­sin ver­sant im­por­tant du Wa­di Ha­sa en fait le se­cond après le Wa­di Mujib : même si ce ca­nyon se par­court sans rap­pel, le dé­bit im­por­tant peut obli­ger à se mé­fier ou à con­tour­ner cer­tains obs­tacles hors de l’eau.

> Ca­nyon va­rié : des longs pas­sages tran­quilles dans les hautes herbes, des ca­nyons de grès rouge, des jar­dins luxu­riants aux pal­miers ac­cro­chés aux fa­laises, des en­cais­se­ments spec­ta­cu­laires.

> Ac­cès : pour la ver­sion al­ler- re­tour, il faut se rendre à l’aval, au bord de la mer Morte, au vil­lage de Sa­fi ( route d’Aqa­ba, entre Maz­ra et Ma­mu­ra Junc­tion). Se ga­rer au bout de la route, près d’un aque­duc et re­mon­ter le Wa­di. Pas­sé le pre­mier ki­lo­mètre, l’en­cais­se­ment entre les pa­rois de grès rose de­vient im­pres­sion­nant. La ver­sion in­té­grale en deux jours avec un bi­vouac per­met de des­cendre la to­ta­li­té du Wa­di en par­tant en taxi du pla­teau au sud de Ka­rak ( 15 km), ou au nord de Ta­fi­la. Ac­cès par le Wa­di Afra.

WA­DI IBN HAMMAD

Ce ca­nyon est fa­cile : ac­cès ra­pide, fai­sable en al­ler- re­tour de­puis l’amont et donc sans na­vette, au­cune dif­fi­cul­té et un ni­veau d’eau as­sez faible. L’iti­né­raire est simple : de­puis le ham­mam, sui­vez le cours d’eau qui s’en­caisse gen­ti­ment sans ja­mais pré­sen­ter d’obs­tacle. Des jar­dins luxu­riants tombent des pe­tites fa­laises de part et d’autre. Fai­sable en 1 h 30 A/ R. C’est donc le ca­nyon idéal pour s’ini­tier à la ran­do aqua­tique made in Jor­dan.

> Ac­cès : de­puis Ka­rak, suivre la King’s High­way au nord sur moins de 10 km avant de bi­fur­quer à l’ouest au vil­lage de Ba­tir. De là, une piste des­cend dans le Wa­di : 10 km en­vi­ron, car­ros­sable sans 4 x 4. On re­joint le Wa­di Ibn Hammad au fond, fin de la piste et par­king. Quelques bâ­ti­ments abritent un ham­mam et des bains d’eau ther­male ( et en­core plus chaude que le Wa­di). En gé­né­ral, si vous vou­lez goû­ter aux eaux ther­males, il vous se­ra ré­ser­vé une par­tie des bains, rive gauche.

WA­DI MUJIB

Dé­crit comme le Grand Ca­nyon de Jor­da­nie, le Wa­di Mujib n’y res­semble guère dans sa par­tie fi­nale, celle qui est fré­quen­tée : un en­cais­se­ment spec­ta­cu­laire, mais très étroit. Si­tué dans la ré­serve na­tu­relle du Mujib, le ca­nyon – ou plu­tôt sa der­nière sec­tion, ap­pe­lée « Wa­di Mujib’s lo­wer gorge » – , se par­court uni­que­ment ac­com­pa­gné d’un guide RSCN ( Royal So­cie­ty for the Conser­va­tion of Na­ture). Une cas­cade de quinze mètres ne se fran­chit qu’en rap­pel, ma­té­riel et tech­nique four­nis par la RSCN. L’obs­tacle est dif­fi­cile, et le ni­veau d’eau par­fois ( très) im­pres­sion­nant. Le guide RSCN est éga­le­ment là pour ai­der à fran­chir les quelques pas­sages où le cou­rant peut être me­na­çant. Le Wa­di Mujib n’est ou­vert que du 1er avril au 31 oc­tobre. Il est aus­si pos­sible de re­mon­ter le Mujib jus­qu’à la cas­cade de­puis l’aval.

> Ac­cès : prendre la route en rive de la mer Morte. Soit de­puis le nord ( Er Ra­ma Junc­tion), suivre la route plein sud jus­qu’au Mujib Bridge, où se trouvent le pont et les bu­reaux de la Mujib Na­ture Re­serve. Le dé­part du sen­tier d’ac­cès est 2 km plus au sud : une piste s’élève et re­vient au nord- est pour des­cendre dans le lit du Wa­di Mujib ( mais en prin­cipe, vous se­rez avec le guide pour l’ap­proche). Ta­rif : 21 dinars pour l’AR en so­lo, 31 dinars pour être gui­dé. In­fos : www. rscn. org. jo www. wild­jor­dan. com

WA­DI GHUWEIR

Peut- être le plus beau, le Wa­di Ghuweir n’en est pas moins ac­ces­sible puisque do­té d’un dé­bit as­sez faible : l’eau dis­pa­raît par­fois sur cer­taines sec­tions, pour ré­ap­pa­raître trois cents ou cinq cents mètres plus loin. Des jar­dins sus­pen­dus suc­cèdent à de ma­gni­fiques sec­tions de grès rose, aux pa­rois or­nées de mo­tifs créés par la na­ture. Le Wa­di est sau­vage, très peu fré­quen­té. En un mot : ex­cep­tion­nel. L’ap­proche est un peu plus longue et la lo­gis­tique un peu plus com­pli­quée que pour d’autres iti­né­raires, mais le tout passe à la jour­née. Par contre, il fau­dra sur­tout trou­ver une na­vette puisque du pla­teau, on at­teint la rive loin­taine de la mer Morte. Dans l’en­semble, la pro­gres­sion est as­sez fa­cile, pas d’obs­tacles et peu d’eau.

> Conseils : beau bi­vouac sur le re­bord du pla­teau, avant de plon­ger dans les méandres des mon­tagnes, le len­de­main ma­tin. Comp­ter six à sept heures de marche mi­ni­mum, huit heures au to­tal.

> Ac­cès : de­puis Shaw­bak sur la King’s High­way, se rendre dans le vil­lage de Man­su­ra. De là, une piste bé­douine des­cend au nord dans le Wa­di Ghuweir, et se perd à mi- che­min de la des­cente. Conti­nuer sur le che­min dé­gra­dé pour at­teindre le lit du Wa­di. Pré­voir 4 x 4 ou longue marche pour le re­tour sur Qu­rei­qi­ra et la route d’Aqa­ba.

WA­DI MUKHEIRIS

Si vous avez une de­mi- jour­née en re­mon­tant à Am­man, le Wa­di Mukheiris offre une ba­lade en face de… l’hô­tel Mö­ven­pick. En 1 h 30, on re­monte le large Wa­di jus­qu’à une grosse cas­cade de 25 mètres. Nous avons croi­sé un ser­pent do­du sur le tra­jet. Re­tour 1 heure.

WA­DI DABA

Entre Er Ra­ma et Maz­ra Junc­tion, entre le Wa­di Zar­ka Ma’in et le Wa­di Mujib, ce ca­nyon offre une pe­tite ba­lade ( 2 hA/ R) avec des sources ther­males : eau à 45 ° C… mi­ni­mum ! À faire après avoir pi­qué une tête dans l’eau très sa­lée de la mer Morte.

WA­DI ZAR­QA MA’IN

Ef­fec­tué en A/ R de­puis la route de la mer Morte en 2017, ce ca­nyon offre après un dé­part pol­lué un peu glauque au- de­là d’un bar­rage une ma­gni­fique ba­lade jus­qu’à une cas­cade de quatre mètres équi­pée d’une corde fixe. Au- de­là, pas­sages dans de très gros blocs. Eau chaude.

WA­DI KA­RAK

Ca­nyon tech­nique ( 5 rap­pels, amar­rages par­fois uniques et/ ou ab­sents), mais ma­gni­fique, pour ex­perts. Par­cou­ru en 2009 en 5 heures ( cordes 2 x 30 m).

Pre­mier jour dans le Wa­di Ha­sa.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.