SLA­LOM

Wind Magazine - - ANALYSE - Texte : Er­wan Jauf­froy Pho­tos : Ber­nard Bian­cot­to, sauf men­tions.

30 PIERRE MOR­TE­FON, PAS­CAL TO­SEL­LI, JU­LIEN QUEN­TEL, AN­TOINE QUES­TEL, CÉ­DRIC BORDES, TRIS­TAN AL­GRET : VOI­LÀ DES NOMS QUI FONT PEUR SUR N’IM­PORTE QUEL LIS­TING D’INS­CRIP­TION DE SLA­LOM ! ILS ONT DÉ­JÀ MIS BJÖRN DUN­KER­BECK À LA RE­TRAITE ET PEUT- ÊTRE BIEN­TÔT AL­BEAU, QUOIQUE LE TER­MI­NA­TOR DE L’ÎLE DE RÉ NE SEMBLE PAS VOU­LOIR S’AR­RÊ­TER À SON 22ÈME TITRE MON­DIAL. COM­MENT EX­PLI­QUER LE SUC­CÈS DE CETTE GÉ­NÉ­RA­TION DE SLA­LO­MEURS FRAN­ÇAIS QUI, DANS L’OMBRE D’AN­TOINE AL­BEAU, A GRIM­PÉ TOUTES LES MARCHES DU RAN­KING PWA EN EM­POR­TANT TOUT SUR SON PAS­SAGE ? QUEL EST LE SE­CRET DU SUC­CÈS DE LA FRENCH CONNEXION ? WIND MA­GA­ZINE A ME­NÉ L’EN­QUÊTE. Air­Waves Nou­méa Dream Cup, Nou­velle- Ca­lé­do­nie, no­vembre 2014. Pour une fois cette sai­son, ce n’est pas un fren­chie qui gagne. Ben Van Der Steen s’offre l’épreuve avec maî­trise, mais au fi­nal, son ré­sul­tat est presque anec­do­tique au mo­ment du dé­noue­ment d’une sai­son de coupe du monde in­dé­cise jus­qu’au bout. Il au­ra fal­lu at­tendre la der­nière manche de la der­nière épreuve de la sai­son pour dé­par­ta­ger Cy­ril Mou­sil­ma­ni et An­toine Al­beau en vue du titre su­prême. En ter­mi­nant troi­sième et se­cond der­rière F192 au clas­se­ment an­nuel, Pierre Mor­te­fon et Cy­ril Mous­sil­ma­ni ont consti­tué avec le Ré­tais un po­dium mon­dial his­to­rique, bleu, blanc, rouge. Si l’on rap­pelle éga­le­ment la 5ème et 6ème place de Pas­cal To­sel­li et Ju­lien Quen­tel, il n’est même pas la peine d’in­sis­ter sur le fait que la concur­rence étran­gère a eu de quoi être blasée. Et tant qu’à faire, Del­phine Cou­sin et Tris­tan Al­gret sont eux aus­si cham­pions du monde chez les femmes et chez les jeunes, his­toire de bien fi­nir de mettre les boules à tout le monde. De­puis pas loin de 10 ans An­toine Al­beau do­mine la coupe du monde, mais

w w w. w i n d ma g . c o m au­jourd’hui c’est car­ré­ment les Fran­çais qui semblent im­pre­nables. Com­ment en sont- ils ar­ri­vés là et com­bien de temps faut- il s’at­tendre à ce que ce­la dure, telle est la ques­tion. Sur­tout, qu’il faut quand même pré­ci­ser que si le po­dium com­plet de 2014 est très ex­pli­cite, le suc­cès de ces Fran­çais ne s’est pas construit en un jour. De­puis 2008, Cy­ril Mous­sil­ma­ni est mon­té deux fois sur le po­dium Ove­rall et n’est sor­ti qu’à deux re­prises du top 5 mon­dial de sla­lom en sept ans. Pierre Mor­te­fon et Pas­cal To­sel­li sont clai­re­ment mon­tés d’un ni­veau cette an­née puisque les an­nées pré­cé­dentes ils na­vi­guaient plu­tôt aux alen­tours de la quin­zième place à l’ove­rall. Mais avec quelques in­cur­sions dans le top 5 au cours de l’an­née, tout le monde sa­vait que ce n’était qu’une ques­tion de temps pour ces deux jeunes qui ont dé­jà aus­si tous deux ac­ces­soi­re­ment mar­qué l’his­toire du Défi Wind. Pour Ju­lien Quen­tel, l’as­cen­sion a été ir­ré­sis­tible de­puis ses dé­buts en PWA Sla­lom. On­zième en 2010, il ter­mine 8ème en 2011, qua­trième en 2012 puis troi­sième en 2013. Sa sixième place en 2014 sonne presque faux dans son par­cours, mais en

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.