LES PRO­GRÈS, C’EST DANS L A TÊTE !

Wind Magazine - - ÉDITO - Er­wan Jauf­froy

Que l’on soit ri­deur du di­manche ou pro de la coupe du monde, il est bien dif­fi­cile de faire le tour de la ques­tion en wind­surf. Tout le monde peut en­core pro­gres­ser, même Antoine Al­beau, Rob­by Naish, Jason Po­la­kow ou Phi­lip Kös­ter. Per­sonne ne peut se tar­guer d’avoir tout vu, tout connu, tout maî­tri­sé en planche à voile, une ac­ti­vi­té qui tient une par­tie de son charme dans sa ca­pa­ci­té à nous sur­prendre. Tant que l’on na­vigue, on conti­nue à ap­prendre à vivre des sen­sa­tions nou­velles aus­si. Tant que le wind­surf existe, il conti­nue à se développer dans di­verses voies qui l’en­ri­chissent. Certes, il ar­rive un mo­ment où cer­tains ont l’im­pres­sion de ne plus pro­gres­ser. Plus que d’avoir fait le tour de la ques­tion ou d’être al­lés au bout de leur po­ten­tiel, peut- être ont- ils sim­ple­ment aban­don­né l’idée qu’ils peuvent faire mieux, qu’ils peuvent ten­ter et réussir de nou­velles ma­noeuvres, al­ler plus vite ou moins tom­ber… Il n’em­pêche que tant qu’on na­vigue, on em­ma­ga­sine de l’ex­pé­rience, et ce vé­cu nous per­met de mieux faire face aux di­verses si­tua­tions aux­quelles nous confronte le wind­surf. Donc tant que l’on na­vigue, on ap­prend et tant qu’on ap­prend, on pro­gresse. Et peut- être parce que pour de­ve­nir des wind­sur­feurs, nous avons tous été obli­gés de nous ac­cro­cher et de faire preuve de vo­lon­té pour pas­ser cer­taines étapes clés, nous ai­mons pro­gres­ser. A un mo­ment de notre vie, le wind­surf nous

6 w w w. w i n d ma g . c o m a ten­du un chal­lenge que nous avons re­le­vé. A chaque étape en­suite, le chal­lenge se pour­suit avec ses dif­fi­cul­tés mais sur­tout ses plai­sirs. Le plai­sir de la glisse, le plai­sir de re­le­ver un nou­veau chal­lenge et aus­si, sou­vent, le bon­heur in­des­crip­tible de réussir, après avoir ten­té plus ou moins long­temps. Le po­ten­tiel de pro­gres­sion est sim­ple­ment in­fi­ni en wind­surf car une fois que l’on a en poche les stan­dards, il reste en­core un tas de chose à in­ven­ter. Quelle que soit notre place dans la lo­gique de pro­gres­sion en wind­surf, il y a tou­jours des ma­noeuvres à mieux maî­tri­ser, à ten­ter ou à ap­prendre pour mieux se ré­ga­ler, mieux pro­fi­ter. N’ou­bliez pas que vous êtes de­ve­nus wind­sur­feurs ou que vous êtes en train de le de­ve­nir parce que dans votre tête vous êtes sans doute dé­jà un peu plus fort que les pe­tits co­pains. Ceux qui n’ont pas osé se lan­cer, ceux qui ont aban­don­né. En planche, la pro­gres­sion se joue dans la tête. Tant que vous dé­ci­de­rez que vous pou­vez en­core pro­gres­ser, vous ar­ri­ve­rez à amé­lio­rer votre maî­trise, dé­cou­vri­rez de nou­velles ma­noeuvres, de nou­velles sen­sa­tions avant de pas­ser à l’étape su­pé­rieure. C’est l’été, c’est le mo­ment où ja­mais pour en­quiller. Soyez forts, res­tez dé­ter­mi­nés à vous faire plai­sir et les pro­grès sui­vront !! A très vite sur l’eau.

Et si Tho­mas Tra­ver­sa ( l’énorme cham­pion du monde de vagues 2014, NDLR) n’était pas for­cé­ment meilleur que vous au dé­part ? Et s’il se fixait sim­ple­ment moins de li­mites dans sa tête ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.