17. Cos­mé­tique bio :

Des in­gré­dients chi­miques bien­tôt to­lé­rés dans leur com­po­si­tion ?

Zen et bien dans ma vie - - Sommaire -

Une norme eu­ro­péenne cen­sée dé­fi­nir de fa­çon claire ce que sont les cos­mé­tiques na­tu­rels et bio de­vrait être mise en place à la fin de l’an­née. Suite à l’adop­tion en fin d’an­née de la norme ISO 16 128 concer­nant la dé­fi­ni­tion des cos­mé­tiques na­tu­rels et bio­lo­giques, «des pro­duits conte­nant des in­gré­dients chi­miques et pol­luants pour­ront lé­ga­le­ment se re­ven­di­quer bio», c’est ce qu’af­firment dans un com­mu­ni­qué plu­sieurs as­so­cia­tions : Cos­mé­bio, Gé­né­ra­tions Co­bayes, Gé­né­ra­tions Fu­tures, WECF et Les Na­tu­ra­lis­tas. De­puis plus de six ans, les in­dus­triels de la cos­mé­tique du monde en­tier tra­vaillent avec des uni­ver­si­taires et des ONG afin de mettre au point une norme in­ter­na­tio­nale sur les pro­duits cos­mé­tiques bio et na­tu­rels. La pre­mière par­tie de la norme ISO 16128, éta­blie en 2016, “per­met de dis­tin­guer quatre types d’in­gré­dients: bio­lo­gique, dé­ri­vé bio­lo­gique, na­tu­rel et dé­ri­vé na­tu­rel” ex­plique la Fé­dé­ra­tion des en­tre­prises de la beau­té. La se­conde, de sep­tembre 2017 “per­met de cal­cu­ler les in­dices rat­ta­chés aux dif­fé­rentes ca­té­go­ries d’in­gré­dients bio­lo­giques et na­tu­rels”. Cette norme per­met donc d’iden­ti­fier, ou non, un pro­duit bio ou na­tu­rel. Le but est que tous les ac­teurs de la cos­mé­tique “parlent le même lan­gage”. Anne Dux, di­rec­trice des af­faires scien­ti­fiques au sein de la Fé­béa, a te­nu a ré­agir au mi­cro de fran­cein­fo. Se­lon elle, cette norme est une «norme in­ter­na­tio­nale qui abou­tit à un consen­sus entre toutes les ré­gions du monde. Les in­gré­dients que l’on ap­pelle bio­lo­gique se­ront tous les mêmes avec les mêmes cri­tères». Cette norme «n’a au­cune vo­ca­tion à dire quelles condi­tions il faut rem­plir pour qu’un pro­duit puisse dire qu’il est bio­lo­gique», a-t-elle ex­pli­qué. Elle conti­nue en af­fir­mant que «il n’y a au­cun ar­gu­ment qui puisse lais­ser pen­ser que les pro­duits bio vont conte­nir des in­gré­dients qui ne sont pas au­to­ri­sés.»

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.