17. Sen­tez-vous utile

Zen et bien dans ma vie - - Sommaire -

La vie peut par­fois être sour­noise. Le tra­vail, c’est le com­men­ce­ment du prin­cipe de la roue : la roue de la vie. Notre vie ac­tive. La roue de la consom­ma­tion

aus­si. Une fois qu’on a mis les pieds à l’in­té­rieur de cette roue, tout se met à al­ler très vite. Sou­vent, on ne s’en rend même pas compte. Com­bien de tra­vailleurs mal­heu­reux n’osent pas lais­ser leur tra­vail ou chan­ger d’em­ploi parce qu’ils consi­dèrent « ne pas avoir le choix »? Parce que leur vie res­semble da­van­tage à un étau qu’à un trem­plin? Les rai­sons sont sou­vent les mêmes

: « Mais voyons, je ne peux pas. Com­ment vais-je faire pour rem­plir mes obli­ga­tions ? Mon paie­ment d’au­to, l’hy­po­thèque de mon con­do, les taxes qui ar­rivent, mes cartes de cré­dit, etc. ? » Comme s’il n’y avait pas d’is­sue. La réa­li­sa­tion de soi est le tout pre­mier fac­teur de bon­heur au tra­vail parce que c’est ce­lui qui a le plus d’in­fluence et d’im­pact. Per­sonne ne se­ra sur­pris

de l’ap­prendre. La réa­li­sa­tion de soi est au tra­vail ce que l’ac­com­plis­se­ment est à la vie en gé­né­ral. Il est donc pri­mor­dial de se sen­tir utile lorsque vous êtes au bu­reau. Non pas pour les

autres, mais pour vous même.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.