Nos pe­tits pé­chés mi­gnons de l’au­tomne

L’ar­ti­chaut est un lé­gume qui pos­sède de nom­breuses ver­tus. Il contient de nom­breuses vi­ta­mines (plus par­ti­cu­liè­re­ment des vi­ta­mines B et K) mais aus­si de grandes quan­ti­tés de cuivre, de fer, de ma­gné­sium et de man­ga­nèse. En rai­son de la pré­sence d’inu­lin

Zen et bien dans ma vie - - Sommaire -

Ver­tus thé­ra­peu­tiques de l’ar­ti­chaut :

L’ar­ti­chaut est uti­li­sé en phy­to­thé­ra­pie pour les pro­prié­tés sui­vantes il fa­ci­lite l’ex­cré­tion uri­naire (ef­fet diu­ré­tique) et l’éva­cua­tion de la bile, il a une ac­tion pro­tec­trice sur les cel­lules du foie, il di­mi­nue le taux san­guin de « mau­vais » cho­les­té­rol. Se­lon l’Agence eu­ro­péenne des mé­di­ca­ments (EMA), l’usage tra­di­tion­nel de l’ar­ti­chaut est re­con­nu dans le trai­te­ment symp­to­ma­tique de dif­fé­rents troubles di­ges­tifs : di­ges­tion dif­fi­cile, sen­sa­tion de sa­tié­té (« ventre plein »), bal­lon­ne­ments, fla­tu­lence. L’ar­ti­chaut est en­re­gis­tré à la phar­ma­co­pée fran­çaise.

Voi­ci les quatre bonnes rai­sons de le consom­mer sans mo­dé­ra­tion.

Pour un tran­sit en très bonne forme :

L’ar­ti­chaut est con­si­dé­ré comme très riche en fibres. 100 g de chair contient plus de 8 g de fibres. Il ren­ferme à la fois des fibres so­lubles et des fibres in­so­lubles. Les fibres in­so­lubles fa­vo­risent le bon fonc­tion­ne­ment du tran­sit in­tes­ti­nal et les in­so­lubles contri­bue­raient à une meilleure pré­ven­tion des ma­la­dies car­dio­vas­cu­laires et du dia­bète de type 2. L’inu­line conte­nue dans l’ar­ti­chaut per­met­trait de dé­ve­lop­per des bac­té­ries bé­né­fiques à l’in­tes­tin, comme les bi­fi­do­bac­té­ries.

Un al­lié précieux pour les femmes en­ceintes :

Une por­tion de 100 g d’ar­ti­chaut cuit couvre presque 20 % de l’ap­port nu­tri­tion­nel conseillé chaque jour en vi­ta­mine B9 pour un adulte. La vi­ta­mine B9 joue un rôle im­por­tant dès les pre­miers jours de la gros­sesse. Elle est in­dis­pen­sable au dé­ve­lop­pe­ment du foe­tus et per­met­trait no­tam­ment de pré­ve­nir les ano­ma­lies de for­ma­tion du tube neu­ral. L’ar­ti­chaut ne contient que 80 ca­lo­ries pour 200g, il est donc est un ali­ment re­com­man­dé en cas de ré­gime. Sa ri­chesse en pro­téines aug­mente sa den­si­té nu­tri­tion­nelle tout en créant un ef­fet ras­sa­siant. L’ar­ti­chaut est donc un ex­cellent coupe-faim.

Le gar­dien de notre foie : L’ar­ti­chaut pro­tège le foie, grâce à un ta­nin qu’il contient, le cy­na­rine qui sti­mule la sé­cré­tion bi­liaire, utile lors­qu’on se sent nau­séeux. Pour en bé­né­fi­cier to­ta­le­ment, il est pré­fé­rable de faire une dé­coc­tion des feuilles ex­ternes qui en sont for­te­ment concen­trées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.