1. Le res­pect de son corps

Zen et bien dans ma vie - - Sommaire -

Dans son ou­vrage « Les nou­veaux sages », Ar­naud Riou consacre une large part au res­pect du corps, et es­time qu’il s’agit d’une obli­ga­tion pour li­bé­rer son es­prit de toutes contraintes in­utiles : « Cette ap­proche du corps phy­sique passe par des exer­cices, mais aus­si par une conscience cor­po­relle per­ma­nente. Ce qui compte le plus dans la pra­tique d’une ac­ti­vi­té phy­sique, c’est l’in­ten­tion qui nous anime et la conscience que l’es­prit porte au corps et sa struc­ture cor­po­relle, os­seuse et li­ga­men­taire du­rant l’ef­fort et le mou­ve­ment. Vous pou­vez dé­ve­lop­per un meilleur rap­port au corps en vous en­traî­nant à l’écou­ter lorsque vous mar­chez, tra­ver­sez un cou­loir, ou­vrez une porte, vous as­seyez, vous res­pi­rez ! Soyez à ce que vous faites. Soyez at­ten­tif aux mou­ve­ments des li­ga­ments, des os, des muscles, lorsque vous ser­rez la main d’un col­lègue, soyez plei­ne­ment dans la re­la­tion ».

En gros, mal­trai­ter son corps, c’est sa­bo­ter le ré­cep­teur de nos sen­sa­tions. Etre en­com­bré par lui, c’est se rendre in­dis­po­nible pour des com­mu­nions es­sen­tielles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.