11 . Ru­meurs sur le dé­clin an­non­cé du livre nu­mé­rique. Info ou in­tox ?

Zen et bien dans ma vie - - News A La Folie -

Le livre nu­mé­rique pla­fonne en France à 5% de part de mar­ché, il pa­raît que les fran­çais le boudent quand nos amis an­glo-saxons l’ont adop­té mas­si­ve­ment. L’odeur du pa­pier et le plai­sir de tour­ner les pages en se­raient la cause. Hum, bon, un peu court tout ça.

Fai­sons un pe­tit test : vous vous en­nuyez le soir chez vous de­vant Ha­nou­na (vous me di­rez : «on ne s’en­nuie ja­mais de­vant Touche pas à mon poste»), vous n’avez plus rien à lire et vous vous dites : «Tiens je me li­rais bien un pe­tit po­lar ce soir», di­rec­tion votre kindle ou votre ap­pli kindle sur votre ta­blette - eh oui Ama­zon c’est 80% des ventes de livres nu­mé­riques en France), vous cher­chez le der­nier po­lar nor­dique pa­ru chez Actes Sud et là au mo­ment d’ache­ter en un clic, vous vous ren­dez compte qu’il est ven­du 14,99€. De l’achat d’im­pul­sion, vous pas­sez à la ré­flexion sui­vante : «14,99€ c’est quand même cher pour un fi­chier té­lé­char­geable». Voi­là, vous avez com­pris.

La stra­té­gie d’au­to conser­va­tion des édi­teurs (ils vous di­ront que c’est pour pro­té­ger les re­ve­nus des au­teurs et des li­braires :-)) est de blo­quer le dé­ve­lop­pe­ment du mar­ché du livre nu­mé­rique. Après tout, c’est leur droit vous me di­rez, et je vous ré­pon­drai c’est vrai ; mais ce n’est pas ce qu’il se passe, parce que dans tout mar­ché qui se re­com­pose, il y a d’abord un mar­ché noir flo­ris­sant.

Et le mar­ché noir flo­ris­sant du livre nu­mé­rique est ce­lui de l’au­teur in­dé­pen­dant. Le Glo­bal eBook Re­port 2017 constate que, dans le monde an­glo-saxon, les ventes d’ebooks en au­to-édi­tion de lit­té­ra­ture de genre (lit­té­ra­ture ro­man­tique, fan­tas­tique et science-fic­tion), ont dé­pas­sé celles des cinq prin­ci­paux groupes d’édi­tion tra­di­tion­nels. En France, les grands dis­tri­bu­teurs comme Dar­ty, Car­re­four conti­nuent à in­ves­tir dans les li­seuses. Non, le livre nu­mé­rique n’est pas mort, il va même très bien, mer­ci.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.