AVEC DU CANARD, DE QUOI RES­TER COI

Zeste - - VERRE BOUTEILLE -

À Ban­dol, la bien nom­mée Bé­gude – son nom vient de be­gu­da, bois­son ou lieu où l’on se désal­tère – pro­pose aux ama­teurs des ro­sés de ca­rac­tère pro­ve­nant es­sen­tiel­le­ment (ou com­plè­te­ment) du mour­vèdre. Ce cé­page ty­pique donne des vins puis­sants, char­nus, au charme fou ! As­so­cié ici à un peu de gre­nache, il se livre après un peu d’aé­ra­tion (ca­ra­fez, bon sang !). Des notes de griottes, de mûres, un peu d’épices, avant que vous ne suc­com­biez à sa bouche ronde et ra­cée. Il fe­ra mer­veille sur un canard en su­cré-sa­lé. Do­maine de La Bé­gude, ban­dol, 15 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.