Prendre le temps…

Zeste - - TOUT NOUVEAU TOUT BON -

Tant at­ten­du, rê­vé, es­pé­ré… Nous voi­là au mois de mai, où la vie prend un rythme dif­fé­rent, à l’ins­tar de notre car­net de cui­sine (p. 47). Le re­tour du mar­ché ne trompe pas : un pa­nier bien char­gé en pre­miers fruits d’été par­fu­més pour se lan­cer dans une pav­lo­va me­lon-fram­boises, une tarte pêche-miel-myr­tilles ou en­core aman­dine-rhu­barbe rose… Cô­té lé­gumes co­lo­rés, on joue les De­lau­nay, Kan­dins­ky et autres peintres co­lo­ristes des as­siettes en es­sayant le spiraliseur… Le so­leil prend ses aises, place aux apé­ros tar­difs ! On « dip » avec une poi­gnée d’amis jus­qu’à la tom­bée de la nuit, on les garde pour un bur­ger im­pro­vi­sé (ga­ran­ti sans steak ha­ché)… Dans l’air doux, nos te­nues sont plus lé­gères : on dé­balle (aus­si) nos pa­pillotes ! Et on si­rote un milk shake ve­gan de fruits frais le nez au vent, de­vant les en­fants qui ba­ti­folent dans le jar­din, cé­lé­brant notre goûter bio pré­pa­ré en un rien de temps grâce aux re­cettes de Ma­rie Chio­ca. Notre mo­ral au beau fixe, on se fait du bien en son­geant aux pro­chaines va­cances. Et si c’était dé­jà main­te­nant, juste en ce mo­ment ? Ti­phaine … et ai­mer ça À l’heure du tout mil­li­mé­tré, du chro­no­mé­tré à ou­trance, et si on ap­pre­nait à dé­con­nec­ter ? À s’af­fran­chir du mi­nu­teur, à se lais­ser do­rer jus­qu’à ce que plai­sir s’en­suive ? Aux pre­miers rayons, les jours s’al­longent, les plats se gorgent de cou­leurs et as­pirent à da­van­tage de lé­gè­re­té (Tuyaux de pro, p. 24)… Aux quatre coins de France, les fes­ti­vals gour­mands res­pirent la nou­velle sai­son (p. 20 et 22), la gastronomie du Sud nous fait des oeillades (celle de Mar­seille nous fait même du pied, p. 36), voi­là qu’en cui­sine on cultive son jar­din à fleur d’as­siette (Re­cettes ra­con­tées p. 40). Il ne man­que­rait plus qu’on en vienne à vou­loir ma­rier les contraires (la ten­dance du pai­ring va vous épa­ter, p. 14), ré­ap­prendre la bet­te­rave (p. 18), faire sa bière mai­son (p. 12), his­toire d’ini­tier une nou­velle bulle de plai­sir dont on est le hé­ros. Il se pour­rait même qu’un soir de fête, les col­liers de pâtes des bam­bins re­vêtent les atours d’un joyeux joyau 24 ca­rats (p. 106) et que, dans les ex­pé­ri­men­ta­tions des gas­tro-mômes en cu­lotte courte, de nou­veaux ho­ri­zons de ri­go­lade (et de fier­té pa­ren­tale) se des­sinent… Ca­pu­cine

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.