“Prodigieuse” huile de coco

Cuiz'in - - DOSSIER TENDANCES SANTÉ -

NOU­VELLE VENUE AU RAYON DES HUILES, CETTE MATIÈRE GRASSE A DÉJÀ CONQUIS DE NOM­BREUX ADEPTES DE LA CUI­SINE SANTÉ. EXTRAITE DE LA CHAIR DE NOIX DE COCO, ELLE EST TOUT SIMPLEMENT VEN­DUE EN POT ET A LA CON­SIS­TANCE DU BEURRE. UL­TRA-TEN­DANCE, MULTIUSAGE, SI ELLE A BONNE RÉPUTATION AUPRÈS DES CÉLÉBRITÉS COMME GWYNETH PAL­TROW, CE N’EST DONC PAS COMPLÈTEMENT PAR HASARD.

Ver­sion raf­finée vs ver­sion ex­tra-vierge Selon ce que vous souhaitez en faire, il vous fau­dra choisir une huile raf­finée ou pas. Pour un us­age ex­clu­sive­ment culi­naire, des fri­t­ures par ex­em­ple, l’huile de coco raf­finée dé­sodor­isée con­vient par­faite­ment. La mar­que Naturalia pro­pose une huile bi­ologique abor­d­able (en anglais, or­ganic de­odor­ized co­conut oil), dont le mode de fab­ri­ca­tion répond à tous les critères ex­igés, his­toire d’obtenir un pro­duit sain et de qual­ité. Cette huile n’a pas de par­fum par­ti­c­ulier et son goût est neu­tre. On l’utilise es­sen­tielle­ment pour la cuis­son, car elle est ca­pa­ble de ré­sis­ter à de hautes tem­péra­tures. En re­vanche, si vous souhaitez savourer une bonne huile de coco, l’utiliser pour votre peau, votre con­fort et votre santé, dans ce cas préférez la ver­sion non raf­finée, plus connue sous le nom d’huile de coco ex­tra-vierge bio, tou­jours chez Naturalia. Elle a un goût et une odeur très agréables. C’est pourquoi elle en­tre dans la com­po­si­tion de très nom­breux pro­duits cos­mé­tiques.

Ef­fets sur la santé On dit que les graisses in­sat­urées con­tenues dans les pois­sons gras, l’huile d’olive ou cer­taines noix sont les “bonnes graisses” et que les graisses sat­urées sont mau­vaises pour notre santé. Néan­moins, ces dernières ne sont pas à met­tre toutes dans le même panier! L’huile de noix de coco est une graisse sat­urée qui a des pro­priétés saines. Pre­mière raison: elle est con­sti­tuée de trigly­cérides à chaîne moyenne (TCM), qui sont plus faciles à digérer que les longues chaînes trou­vées dans d’autres graisses sat­urées comme le beurre, la viande grasse ou en­core le fro­mage et sont im­mé­di­ate­ment traitées, puis brûlées par le foie. L’acide lau­rique con­tenu dans l’huile de noix de coco est un acide gras rare, qui sert aussi à soutenir la fonc­tion im­mu­ni­taire. Il y a beau­coup de recherches en cours sur l’huile de noix de coco et les pre­miers ré­sul­tats mon­trent que l’acide lau­rique peut aug­menter le bon cholestérol (HDL) et baisser le taux de mau­vais cholestérol (LDL).

Usages en cui­sine Qu’elle soit ex­tra-vierge ou raf­finée, l’huile de coco sup­porte les hautes tem­péra­tures, con­traire­ment à d’autres huiles végé­tales comme l’huile de colza, l’huile d’olive ou l’huile de noix. Son goût ne s’al­tère pas à la cuis­son et sa qual­ité ne se détéri­ore pas sous l’ef­fet de la chaleur. Pra­tique (in­utile de la con­server au réfrigéra­teur!), elle est l’al­liée idéale pour faire sauter vian­des et légumes sans laisser d’odeurs désagréables dans toute la maison. En plus, elle fonc­tionne très bien dans les re­cettes de gâteaux à la place du beurre ou en­core pour faire sauter des crêpes. Les plus ve­gans d’en­tre nous l’utilisent même sur les tartines du matin! Si la ver­sion ex­tra-vierge ap­porte une saveur par­ti­c­ulière, no­tam­ment aux pré­pa­ra­tions ex­o­tiques (poulet au curry, nouilles sautées…), elle sait se faire dis­crète et ne sent vrai­ment pas la noix de coco. L’huile de coco raf­finée, quant à elle, est aussi neu­tre que n’im­porte quelle autre huile végé­tale, s’adap­tant par­faite­ment à toutes les pré­pa­ra­tions culi­naires.

Util­i­sa­tion 100 % cos­mé­tique Véri­ta­ble con­cen­tré de bi­en­faits, l’huile de coco ex­tra-vierge bio est le nou­veau must have des plac­ards de cui­sine, mais aussi de ceux de la salle de bains! Très nour­ris­sante, elle est par­faite pour hy­drater la peau et ré­parer cheveux et on­gles abîmés. Apaisante, elle calme rapi­de­ment rougeurs et dé­mangeaisons. D’ailleurs, elle est très ap­pré­ciée pour lut­ter con­tre l’eczéma et le pso­ri­a­sis. Sur un bout de co­ton, elle dé­maquille par­faite­ment, même le mas­cara water­proof! Une cuillerée à soupe en bain de bouche avant le brossage des dents et cette huile vous aidera à élim­iner la plaque den­taire en douceur, à prévenir les in­fec­tions et le saigne­ment des gen­cives. En­fin, pour les my­coses, à l’in­verse des crèmes ven­dues en phar­ma­cie pleines d’in­gré­di­ents is­sus de la pétrochimie, l’huile de coco n’est pas ir­ri­tante et a un réel pou­voir an­tibac­térien. Nul doute que cette huile mir­a­cle réserve en­core bien des sur­prises et idées orig­i­nales quant à son util­i­sa­tion… à qui veut bien les dé­cou­vrir!

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.