Le de­si­gn ita­lien au ren­dez-vous

Déco Magazine - - DESIGNERS NEWS - Ka­rene Sa­fi

Dans le cadre de la jour­née in­ter­na­tio­nale du de­si­gn ita­lien, or­ga­ni­sée si­mul­ta­né­ment dans cent pays, l’am­bas­sade ita­lienne, l’ins­ti­tut cultu­rel ita­lien et l’ITA (Ita­lian Trade Agen­cy), en col­la­bo­ra­tion avec Cé­sar Deb­bas & fils et l’uni­ver­si­té Saint-Es­prit de Kas­lik, ont or­ga­ni­sé le 2 mars der­nier une confé­rence, De­si­gn as Sto­ry­tel­ling (le de­si­gn comme ré­cit). L’ar­chi­tecte et de­si­gner ita­lien Mat­teo Ori­go­ni, ex­pert en mu­séo­gra­phie, est ve­nu par­ta­ger ses ré­flexions sur la ca­pa­ci­té du de­si­gn à se ré­in­ven­ter tout en sui­vant les ten­dances.

Au sho­wroom

de Cé­sar Deb­bas & fils, c’est par une pro­jec­tion que Mat­teo Ori­go­ni a pré­sen­té l’ap­port du de­si­gn dans la vie de tous les jours: un conte mu­si­cal où des scènes du quo­ti­dien trans­portent le spec­ta­teur dans des cadres na­tu­rels en­chan­teurs: une chambre à cou­cher au mi­lieu de la fo­rêt, une salle à man­ger au­près d’une cas­cade, des ca­na­pés ins­tal­lés entre des bos­quets… Les per­son­nages évo­luent dans un way of life qui com­bine har­mo­nieu­se­ment le fonc­tion­nel et l’es­thé­tique, le de­si­gn, vé­ri­table bouf­fée d’oxy­gène, désa­mor­çant la rou­tine op­pres­sante. Mais der­rière l’as­pect plas­tique et for­mel, c’est la dé­marche créa­tive de l’ar­chi­tecte, en ré­ponse aux at­tentes des in­di­vi­dus, qui trans­pa­raît. Une vi­sion qu’il a illus­trée en pré­sen­tant les oeuvres de Bru­no Mu­na­ri, pre­mier lau­réat du Com­pas­so d’Oro en 1954. Avec Mu­na­ri, le de­si­gn de­vient un moyen de com­mu­ni­ca­tion, sa va­leur ré­si­dant dans son uti­li­sa­tion et sa fonc­tion.

Et la lu­mière fut

Que ce soit dans l’ar­chi­tec­ture, le de­si­gn ou la scé­no­gra­phie, la lu­mière, na­tu­relle ou ar­ti­fi­cielle, mo­dèle les es­paces, crée des at­mo­sphères et dé­ter­mine le pro­jet. Mat­teo Ori­go­ni a dé­voi­lé Cons­tan­cy & Change in Ko­rean Tra­di­tio­nal Craft, un pa­villon d’ex­po­si­tion dé­dié aux ob­jets tra­di­tion­nels sud-co­réens, lors de la Trien­nale de Mi­lan en 2014, où la lu­mière par­ti­ci­pait à la mise en scène. Car re­trans­crire l’his­toire et la culture de la Co­rée par le biais de l’ar­chi­tec­ture re­pré­sen­tait un dé­fi ma­jeur dans la réa­li­sa­tion du pa­villon, conçu par la so­cié­té Ori­go­ni Stei­ner. Grâce à des pan­neaux trans­lu­cides et un éclai­rage zé­ni­thal, un jeu d’ombres et de lu­mière confère à l’es­pace une am­biance éthé­rée qui rap­pelle les temples co­réens. Rien ne per­tube la pré­sen­ta­tion des créa­tions ar­ti­sa­nales, et l’amé­na­ge­ment aé­ré per­met aux vi­si­teurs de dé­cou­vrir se­rei­ne­ment le pa­tri­moine du pays. Uti­li­ser la lu­mière na­tu­relle à toute heure, et sous tous les angles, pour va­lo­ri­ser les éta­lages est un art que l’ar­chi­tecte maî­trise à mer­veille.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.