Grand Pa­ris Ex­press: soixante-huit nou­velles gares au­tour de Pa­ris

Déco Magazine - - ARCHI-NEWS -

Dans un peu

moins de vingt ans le Grand Pa­ris com­pren­dra près de 200 ki­lo­mètres de mé­tro. Ce maillage ex­cep­tion­nel re­po­se­ra sur le pro­lon­ge­ment ex­tra-mu­ros de deux lignes exis­tantes et la créa­tion de quatre nou­velles lignes re­liant les villes de la ban­lieue. La construc­tion du Grand Pa­ris Ex­press re­pré­sente au­jourd’hui l’un des plus grands chan­tiers ur­ba­nis­tiques d’Eu­rope. Mais qui dit voies fer­rées, dit gares. Soixante-huit exac­te­ment, pour cer­taines en train de sor­tir de terre, dont la concep­tion a été confiée à trente-sept agences d’ar­chi­tectes. C’est l’ur­ba­niste Jacques Fer­rier, co­or­don­na­teur du pro­jet, qui a re­mis à chaque maître d’oeuvre son ca­hier des charges: contrai­re­ment aux sta­tions du mé­tro­po­li­tain ori­gi­nel har­mo­ni­sées par Ful­gence Bien­venüe à la fin du XIXe siècle (car­re­lage blanc au­des­sus des quais, ou­ver­ture en fer for­gé dans le style nouille….), chaque gare pos­sè­de­ra sa propre iden­ti­té for­melle et s’adap­te­ra aux pro­blé­ma­tiques ur­baines de sa ville d’im­plan­ta­tion. Seuls la si­gna­lé­tique et le mo­bi­lier com­muns mis en oeuvre par l’agence de Patrick Jouin fe­ront of­fice de fil rouge.

«Ce n’est pas tous les jours qu’un ar­chi­tecte conçoit un lieu des­ti­né à être fré­quen­té par 100 000 usa­gers par jour!», s’en­thou­siasme De­nis Va­lode (de l’agence Va­lode et Pistre), in­vi­té comme ses confrères à pré­sen­ter les spé­ci­fi­ci­tés des fu­tures gares lors d’un cycle de con­fé­rences à la Mai­son de l’ar­chi­tec­ture. Mal­gré des dis­pa­ri­tés de formes, les pro­jets se heurtent à des pro­blé­ma­tiques com­munes: comment ac­com­pa­gner les pas­sa­gers dans leur des­cente vers les quais? Et rendre li­sible le che­mi­ne­ment vers les cor­res­pon­dances? Comment faire de la gare un pôle at­trac­tif, sus­cep­tible de fa­vo­ri­ser le dé­ve­lop­pe­ment d’un nou­veau quar­tier tout au­tour? Au fil des pro­jets pré­sen­tés, il s’avère que la lu­mière na­tu­relle est for­te­ment sol­li­ci­tée jus­qu’aux tré­fonds des sou­ter­rains, les fa­çades en verre pri­vi­lé­giées, les courbes ci­né­tiques pré­fé­rées aux angles droits, la vé­gé­ta­tion ul­tra­pré­sente, au même titre que les oeuvres d’art qui ponc­tue­ront l’es­pace (on an­nonce des ins­tal­la­tions de Mi­che­lan­ge­lo Pis­to­let­to et de Yann Ker­sa­lé!).

À charge en­suite à l’ar­chi­tecte de se ser­vir de l’his­toire de la ville pour don­ner forme à son bâ­ti­ment. Con­cep­teur de la gare Vert de Mai­sons, De­nis Va­lode dit s’être ins­pi­ré de la ville voi­sine de Mai­sons-Al­fort et de ses an­ciennes car­rières de cal­caire. Le vo­lume de la gare, pro­fonde ca­vi­té qui ira en s’élar­gis­sant, res­ti­tue­ra donc dans ses plis comme des strates géo­lo­giques. Fas­ci­né par Bry-sur-Marne, ville tour­née

La gare de Cham­pi­gny par Ri­chez As­so­ciés.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.