Le monde d’Eva

Tan­tôt in­tro­ver­ti tan­tôt ex­tra­ver­ti, im­po­sant mpo­sant ou lé­ger, réa­liste et poé­tique à la fois, le de­si­gn chez Eva Szu­mi­las est avant ant tout un de­si­gn per­son­nel, per­son­nel le re­flet de sen­ti­ments et d’émo­tions. Avec des tech­niques ha­biles et des concept

Déco Magazine - - DESIGNERS-NEWS - Ka­rene Sa­fi

Née en Po­logne, Eva Szu­mi­las étu­die l’ar­chi­tec­ture à l’uni­ver­si­té tech­nique de Wro­claw et ob­tient son di­plôme en 2002 avec un mas­ter en ur­ba­nisme. En 2004, la crise éco­no­mique qui frappe la Po­logne pousse la jeune ar­chi­tecte à quit­ter son pays na­tal. Elle tra­vaille en Ir­lande puis à Chypre où elle fait la connais­sance de Gre­go­ry Gat­se­re­lia, pro­prié­taire de la SMO Gal­le­ry à Bey­routh et de l’agence Gat­se­re­lia De­si­gn. Cette ren­contre dé­ci­sive marque le dé­but d’une col­la­bo­ra­tion fruc­tueuse entre Eva et la SMO Gal­le­ry. Après plu­sieurs pro­jets d’ar­chi­tec­ture et de dé­co­ra­tion, Eva se dé­couvre une pas­sion pour le de­si­gn et le Li­ban, elle s’ins­talle à Bey­routh en 2010 et dé­cide de se consa­crer uni­que­ment au de­si­gn de meubles et d’ob­jets. C’est avec le lu­mi­naire 25, lors de l’ex­po­si­tion SMO Gal­le­ry’s Ch­rist­mas Picks or­ga­ni­sée par la SMO Gal­le­ry à l’oc­ca­sion des fêtes de fin d’an­née en 2012, qu’Eva ac­quiert sa no­to­rié­té. Son arbre de Noël fa­bri­qué à par­tir de vingt-cinq barres en mé­tal noir mu­nies de globes lu­mi­neux, une re­pré­sen­ta­tion tri­di­men­sion­nelle de la carte du mé­tro, sym­bole du re­tour chez soi pour les va­cances, at­tire le re­gard des ama­teurs et des pro­fes­sion­nels. Les com­mandes pour les par­ti­cu­liers s’en­chaînent et l’ar­tiste, avec ses ins­tal­la­tions, ha­bille les murs de nom­breux res­tau­rants en vogue. Sculp­tures, re­cy­clage et formes or­ga­niques, ses concepts fa­ci­le­ment adap­tables et éclec­tiques ré­pondent aux at­tentes des nom­breux clients. En 2015, pour l’ex­po­si­tion Re­venge, sa lampe à po­ser Gal­lows en forme de noeud de pen­du sus­cite l’in­té­rêt chez les cri­tiques et les fé­rus d’art. Cer­tains y per­çoivent un mes­sage bru­tal sur les conflits du Moyen-Orient.

Le de­si­gn pour tous

Chan­ge­ment de cap en 2017, l’ar­tiste se tourne vers le mo­bi­lier aux formes épu­rées. Sa col­lec­tion de meubles Eva In Da House est un re­tour en beau­té au clas­si­cisme. Dé­co­ra­tive, es­thé­tique et élé­gante, la col­lec­tion pré­sente un de­si­gn dis­cret qui s’in­tègre fa­ci­le­ment dans l’es­pace. Bar, buf­fet, table de centre, d’ap­point ou de salle à man­ger, les meubles sont fa­bri­qués avec des tech­niques ar­ti­sa­nales avan­cées. L’ar­tiste a choi­si d’uti­li­ser des ma­té­riaux nobles comme le marbre, le lai­ton et le bois de chêne. La col­lec­tion a char­mé la Beirut t De­si­gn Week 2017 avec son de­si­gn n struc­tu­ré où les pleins et les vides se e ren­contrent et les formes cur­vi­lignes ac­com­pagnent har­mo­nieu­se­ment les struc­tures rec­ti­lignes. Dis­po­nible en plu­sieurs ver­sions, fi­ni­tions et co­lo­ris, Eva In Da House s’af­firme par sa forme, par sa fonc­tion et son de­si­gn in­tem­po­rel qui su­per­pose plu­sieurs cou­rants d’art. De­puis 2011, Eva Szu­mi­las ex­pose entre Bey­routh, Du­baï, Pa­ris et Londres. Ses oeuvres fi­gurent dans des ma­ga­zines de de­si­gn in­ter­na­tio­naux comme l’AD Ar­chi­te­cu­ral Di­gest et Art and Culture To­day. Le style des créa­tions d’Eva se dis­tingue par une fonc­tion­na­li­té ir­ré­pro­chable et une es­thé­tique puis­sante. Son de­si­gn est sou­vent in­fluen­cé par ses ori­gines ar­chi­tec­tu­rales et son ap­proche ar­tis­tique s’ins­pire des cultures du Moyen-Orient et de l’Eu­rope. Il en ré­sulte des pièces uniques mais par­fois obs­cures et pro­vo­cantes. Ins­tal­la­tion, meuble, lu­mi­naire ou ob­jet, chaque oeuvre est réa­li­sée avec pas­sion et ex­prime les dif­fé­rentes fa­cettes de l’ar­tiste.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.