Stu­dio A, le de­si­gn in­tem­po­rel

Déco Magazine - - DESIGNERS-NEWS - Ka­rene Sa­fi

Sobre, mais plein de ca­rac­tère, Dis­cret et sty­lé en même temps, le de­si­gn chez Stu­dio A est sy­no­nyme de goût, de raf­fi­ne­ment et d’élé­gance. Fon­dé en 2017 par le jeune de­si­gner Ah­mad Ba­za­zo, Stu­dio A in­carne une nou­velle gé­né­ra­tion de de­si­gn contem­po­rain. Un vent de modernité souffle sur les ma­té­riaux nobles et le mo­bi­lier haut de gamme.

Ar­chi­tecte de

for­ma­tion et di­plô­mé de l’uni­ver­si­té amé­ri­caine de Bey­routh (AUB) en 2016, Ah­mad Ba­za­zo a tra­vaillé pour de pres­ti­gieuses agences d’ar­chi­tec­ture et de de­si­gn comme Per­kins+Wills et RTA-Of­fice, avant de se lan­cer dans le de­si­gn de mo­bi­lier, un mé­tier qu’il af­fec­tionne par­ti­cu­liè­re­ment. De l’ar­chi­tec­ture, le jeune de­si­gner re­tient la struc­ture, la com­po­si­tion et, sur­tout, la pré­ci­sion des dé­tails. Ra­pi­de­ment re­pé­ré par les pro­fes­sion­nels du sec­teur, Stu­dio A ex­pose sa pre­mière col­lec­tion à la Bei­rut De­si­gn Week puis à la Bei­rut De­si­gn Fair, avant de s’en­vo­ler en di­rec­tion des Émi­rats pour la Dubai De­si­gn Week 2017.

Pré­ci­sion, struc­ture et équi­libre

In­fluen­cé par la cé­lèbre de­si­gner ir­lan­daise Ei­leen Gray et par le style Art dé­co, Ah­mad Ba­za­zo re­con­si­dère l’es­sence du de­si­gn des an­nées 30 pour dé­fi­nir les spé­ci­fi­ci­tés qui ré­gissent l’iden­ti­té de ses meubles: l’ordre, la géo­mé­trie et la pu­re­té des lignes. Pour créer ses pièces, le de­si­gner pro­cède de ma­nière conven­tion­nelle. De l’idée naît le cro­quis, sui­vi d’une étude mi­nu­tieuse des dé­tails et du choix des ma­té­riaux, pour abou­tir à l’exé­cu­tion où le sou­ci de fa­bri­ca­tion prime. Son pre­mier meuble, The Arm­chair, est une ver­sion mo­der­ni­sée de la tra­di­tion­nelle Lounge Chair. Entre le noyer amé­ri­cain, l’acier et le lai­ton, les ma­té­riaux s’en­tre­croisent pour sou­li­gner les dif­fé­rentes lignes, droites ou ar­ron­dies, cein­tu­rant l’as­sise en lin blanc qui semble flot­ter dans la struc­ture. Le de­si­gn est avant tout prag­ma­tique et ra­tion­nel et Ah­mad Ba­za­zo n’en­vi­sage ja­mais de pièces im­pos­sibles à réa­li­ser. Stu­dio A pour­suit l’ex­plo­ra­tion des rac­cords de ma­té­riaux avec The Charles Bar. À l’acier et au noyer s’ajoute le marbre. Dans ce meuble, l’ar­chi­tecte joue sur les pleins et les vides, les trans­pa­rences et les opa­ci­tés, grâce à un pan­neau en marbre et lai­ton qui en cou­lis­sant cache le com­par­ti­ment des verres ou l’ex­pose. Avec ses di­men­sions ré­duites et son de­si­gn clas­sique, le Charles Bar est un meuble qui s’im­pose par son es­thé­tique et s’in­sère fa­ci­le­ment dans dif­fé­rents es­paces. Table d’ap­point, ta­bou­ret ou con­sole, la pre­mière col­lec­tion de meubles de Stu­dio A se place sous le signe du luxe et du sur-me­sure. En moins d’un an et de­mi, Stu­dio A s’est fait re­mar­quer sur la scène na­tio­nale et in­ter­na­tio­nale du de­si­gn. Après Bey­routh et Du­baï, c’est au tour de Mi­lan d’ac­cueillir en avril pro­chain les créa­tions d’Ah­mad Ba­za­zo, dans le cadre de l’ex­po­si­tion Meet My Pro­ject au Sa­lone del Mo­bile Mi­la­no 2018.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.