TROIS CU­RIO­SI­TÉS

Déco Magazine - - BALADE -

* L’AZKUNA ZENTROA. Ne pas se fier à la fa­çade mo­der­niste, si­gnée Ri­car­do Bas­ti­ta, de cet an­cien en­tre­pôt de bar­riques de vin. Phi­lippe Starck a to­ta­le­ment ré­in­ven­té la fonc­tion et la struc­ture in­té­rieure de cet édi­fice que les ri­ve­rains sou­hai­taient voir trans­for­mé en mé­ga-centre ci­vique. Dans le grand vide in­té­rieur, le de­si­gner a conçu trois énormes cubes re­po­sant sur des pi­lo­tis, soit qua­rante-trois co­lonnes qui re­pré­sentent toutes dif­fé­rents styles ar­chi­tec­tu­raux et ma­té­riaux, bois, marbre, por­ce­laine… Les cubes abritent sur plu­sieurs ni­veaux des salles de pra­tique ar­tis­tique ou des équi­pe­ments spor­tifs. Au sol, l’es­pace dé­ga­gé par les pi­lo­tis est oc­cu­pé par les vi­si­teurs comme une grande place de vil­lage. Je­tez donc un oeil au pla­fond: on y voit par en des­sous le fond trans­pa­rent de la pis­cine mu­ni­ci­pale et les dé­pla­ce­ments fluides de ses bai­gneurs. * LE PONT TRANSBORDEUR. À l’en­trée du port de Bil­bao, le pont de Bis­caye re­lie, par-de­là le Ner­vion, les deux villes de Por­tu­ga­lete et de Getxo. C’est le pre­mier pont transbordeur construit au monde (1893) et tou­jours en ser­vice. Sa struc­ture mé­tal­lique sup­porte une na­celle sus­pen­due qui trans­porte d’une rive à l’autre vé­hi­cules et pié­tons, sans gê­ner le pas­sage des ba­teaux. Ten­tez donc l’ex­pé­rience. Puis, en quelque 90 se­condes d’as­cen­seur, vous voi­là au som­met de la pas­se­relle, la ville à vos pieds. Ins­crit au pa­tri­moine mon­dial de l’Unes­co, cet ou­vrage re­mar­quable a ser­vi de mo­dèle à des di­zaines de ponts dans le monde. * L’HÔ­TEL DE LA CI­TÉ DU VIN, À ELCIEDO. Non, les clients qui se ré­veillent dans cet hô­tel n’ont pas for­cé­ment abu­sé du nec­tar pro­duit dans la ré­gion. Si les murs de l’édi­fice on­dulent comme les vagues mé­tal­liques du mu­sée Gug­gen­heim, c’est parce que l’hô­tel est lui aus­si l’oeuvre de Frank O. Geh­ry! Si­tué dans le do­maine vi­ni­cole de Mar­qués de Ris­cal, à 130 km de Bil­bao, il re­prend les codes du mu­sée: même peau de ti­tane et d’acier, mêmes courbes spec­ta­cu­laires et murs asy­mé­triques, aux­quels l’ar­chi­tecte a in­cor­po­ré un peu de pourpre (comme le vin rouge) et l’ar­gent rap­pe­lant la col­le­rette des bou­teilles.

Azkuna Zentroa: l’ex Alhón­di­ga, en­tiè­re­ment res­tau­ré par Phi­lippe Starck.

Le pont transbordeur de Bil­bao, plus que cen­te­naire et pré­cur­seur en son temps.

Hô­tel Mar­qués de Ris­cal, comme un air de res­sem­blance…

De­vant le mu­sée, Ma­man, oeuvre de Louise Bour­geois.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.