de­si­gn. Sur­fez sur la vague

Plus be­soin de se dé­pla­cer pour dé­cou­vrir les pièces d’art dans les ga­le­ries. Au­jourd’hui le concept des ga­le­ries d’art en ligne per­met une vi­si­bi­li­té plus glo­bale et une sim­pli­fi­ca­tion dans l’achat.

Déco Magazine - - SOMMAIRE - www.ban­zy.com

Ban­zy, l’art à por­tée de main

Ban­zy est une pla­te­forme en ligne, lan­cée il y a un an par la jeune cu­ra­trice d’art Bane Kha­ter. Te­nant lieu de ga­le­rie, Ban­zy ex­pose le tra­vail d’ar­tistes émer­gents in­ter­na­tio­naux et per­met aus­si aux ama­teurs et col­lec­tion­neurs d’art de dé­cou­vrir des oeuvres ve­nant du monde en­tier. L’e-com­merce (le com­merce en ligne) est une ac­ti­vi­té très cou­rante un peu par­tout dans le monde mais pas en­core très dé­ve­lop­pée au Li­ban. Site à ca­rac­tère uni­ver­sel, Ban­zy tente de faire évo­luer ce nou­veau phé­no­mène en ex­po­sant toutes les oeuvres qui se­ront ven­dues en ligne. «Il est es­sen­tiel d’as­su­rer une bonne vi­si­bi­li­té aux pièces de ma­nière à créer une iden­ti­té vi­suelle qui sé­duit les ache­teurs. Les­quels peuvent alors les ima­gi­ner dans un es­pace, pré­cise Bane Kha­ter. En tant que pla­te­forme, nous sommes très pré­sents sur les ré­seaux so­ciaux. Mal­gré tout le Li­ba­nais, aus­si ac­tif soit-il sur le net, pré­fère avoir un contact di­rect avec l’oeuvre et la voir in si­tu. L’in­ter­naute in­té­res­sé peut me contac­ter à loi­sir, ve­nir contem­pler la pièce, l’em­prun­ter et par la suite l’ache­ter si elle lui plaît. Ce n’est qu’avec le temps et l’ha­bi­tude que l’achat en ligne se fe­ra plus na­tu­rel­le­ment.»

Site et pop up ga­le­rie à la fois

Pa­ral­lè­le­ment au site ré­gu­liè­re­ment mis à jour, Bane Kha­ter croit tou­jours au ca­rac­tère tan­gible de l’art. C’est pour­quoi elle dé­place les oeuvres dans dif­fé­rents es­paces d’ex­po­si­tion, se­lon dif­fé­rents concepts. «J’es­saie de trou­ver le lieu qui convient à mes pièces. Mon ex­po­si­tion au Mi­nus 1, un es­pace sou­ter­rain, m’a per­mis de pré­sen­ter des oeuvres un peu sombres, alors que celle d’Em­ma­nuel Gui­ra­gos­sian à l’hô­tel Le Gray était plus soi­gnée et plus mo­derne.» Ap­pré­cier une oeuvre d’art dé­pend beau­coup du cadre dans le­quel elle se trouve. Pen­dant la Bei­rut De­si­gn Week, Ban­zy col­la­bore avec la bou­tique The Dress Concept, dé­pla­çant l’oeuvre ar­tis­tique dans le monde de la dé­co­ra­tion, sans fran­chir pour au­tant l’étroite fron­tière qui sé­pare l’art de l’art dé­co­ra­tif. La col­la­bo­ra­tion très forte qui lie Bane Kha­ter et ses ar­tistes pro­met de grands pro­jets à ve­nir, en at­ten­dant que le site se re­centre sur l’art émergent du Moyen-Orient.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.