FA­SHION DE­SI­GN À LA NDU

UNE FOR­MA­TION PO­LY­VA­LENTE

Femme Magazine - - THÉÂTRE - La­mia Sfeir Da­rou­ni

LA FA­CUL­TÉ RAMEZ CHAGHOURY OF AR­CHI­TEC­TURE ART AND DE­SI­GN DE LA NDU A LAN­CÉ EN 2007, UN BA EN FA­SHION DE­SI­GN DE TROIS ANS. DE QUOI TEN­TER LES AFFICIONADOS DE LA MODE QUI DÉ­SI­RENT EN FAIRE LEUR MÉ­TIER.

Grâce à leur col­la­bo­ra­tion et par­te­na­riat avec de grandes ins­ti­tu­tions de mode in­ter­na­tio­nale à Flo­rence, Rome et Ma­drid, des pro­fes­sion­nels en ac­ti­vi­té dans le sec­teur de la mode et du luxe par­ta­ge­ront les dif­fé­rentes fa­cettes de leur ex­per­tise avec les étu­diants. Un uni­vers qui va du de­si­gn à la créa­tion de vê­te­ments et accessoires, à la pho­to­gra­phie, en pas­sant par le jour­na­lisme de mode, les stra­té­gies de mar­ke­ting…

«La pre­mière phase des cours consiste en une ini­tia­tion aux dif­fé­rentes tech­niques ba­siques du des­sin: exé­cu­ter des coupes simples au crayon, les re­pro­duire sur des tis­sus bruts dans les ate­liers de cou­ture sous la su­per­vi­sion de pro­fes­seurs spé­cia­li­sés… Deuxième phase: pas­sage gra­duel à la concep­tion de pro­to­types de styles plus éla­bo­rés, en te­nant compte de la qua­li­té des tis­sus, des ma­tières pre­mières, de l’as­sor­ti­ment des cou­leurs. C’est en­suite au tour de la maî­trise des dif­fé­rentes mou­lures du corps, des sil­houettes, les dé­tails des membres, des mains, du vi­sage, avant d’abou­tir à la re­pro­duc­tion du des­sin sur or­di­na­teur en 3D, grâce aux lo­gi­ciels Pho­to­shop et Il­lus­tra­tor» , ex­plique Ca­role Chal­li­ta, pro­fes­seur au dé­par­te­ment du Fa­shion De­si­gn. «Dans le cadre de leur pro­jet de di­plôme, les étu­diants sont in­vi­tés à conce­voir et réa­li­ser une ligne com­plète de vê­te­ments, d’accessoires ou de pro­duits de luxe re­flé­tant leur propre iden­ti­té, en te­nant compte des der­nières ten­dances et des concepts des grands sty­listes de l’an­née. Grâce aux no­tions ac­quises en mar­ke­ting, ils se­ront ca­pables de lan­cer et pro­mou­voir leur col­lec­tion à tra­vers les ré­seaux so­ciaux et les sup­ports pu­bli­ci­taires.»

CÔ­TOYER LE MONDE RÉEL DU TRA­VAIL Au cours de leur for­ma­tion, les étu­diants de­vront ef­fec­tuer des stages à l’ex­té­rieur pour dé­cou­vrir une cul­ture dif­fé­rente de la leur, d’autres ten­dances et une autre fa­çon de créer et de tra­vailler. «Ils ont le choix entre le do­maine du mar­ke­ting, en tant qu’as­sis­tant de pro­duit ou de marque dans une mai­son de cou­ture, ou ce­lui de la confec­tion dans un ate­lier au­près de grands sty­listes. Ils se­ront ap­pe­lés à lan­cer une ligne com­plète de vê­te­ments pour un de­si­gner in­ter­na­tio­nal, qui va de la créa­tion des ha­bits au choix des tis­sus et cou­leurs, aux accessoires, pour­suit en­core Ca­role Chal­li­ta. Fi­na­le­ment, notre but est de fa­mi­lia­ri­ser ces étu­diants à toutes les fa­cettes de la mode, pre­nant en consi­dé­ra­tion les ten­dances du mar­ché et le goût des clients qui n’est pas né­ces­sai­re­ment le leur. Ce sont tous ces élé­ments qui com­posent le vrai monde du tra­vail qui les attend.»

Ren­sei­gne­ments: Adèle Dib au De­si­gn Department, (09) 208607 et Ca­rol Chal­li­ta, cchal­li­ta@ndu.edu.lb

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.