MA­DAME JOUE AUX FLÉ­CHETTES

Femme Magazine - - MADAMEABEYROUTH - L.Z.

Ma­dame fait sa ren­trée. Sa boîte de ré­cep­tion se ré­veille. Ses e-mails tombent de nou­veau. Les en­fants re­prennent le che­min de l’école. Et les plus grands, ce­lui de l’aé­ro­port qui va les em­me­ner bien plus loin, vers d’autres ho­ri­zons. Re­vien­dront-ils? C’est peut-être même elle qui va par­tir, après un été pas­sé ici. Qu’im­porte. Tous sont ren­trés. Pour tout re­com­men­cer. L’éner­gie en plus. Celle amas­sée du­rant ces va­cances. Ces se­maines où l’on ne s’est pas vu. Ou au contraire, où l’on s’est trop vu.

Sauf qu’à Bey­routh, sur cette ren­trée plane une im­pres­sion de dé­jà-vu… Non, ne pas re­prendre les mêmes. Et sur­tout, que ça ne re­com­mence pas! Mais après avoir dan­sé ou chan­té tout l’été et écu­mé les in­nom­brables fes­ti­vals, Ma­dame est for­cée d’ad­mettre en ce mois d’oc­tobre, qu’en réa­li­té, rien n’a chan­gé. De­puis le temps qu’elle fait sa ci­gale, les hi­vers sont là pour lui rap­pe­ler que les étés li­ba­nais sont des mi­rages. Et qu’à chaque nou­velle sai­son, elle se re­trouve bien dé­pour­vue, sans eau ni élec­tri­ci­té, avec des pou­belles mal col­lec­tées… Elle a beau trier toute seule à la mai­son, comme une grande, elle at­tend en­core que l’État lui pro­pose une vraie po­li­tique de re­cy­clage des dé­chets, afin que ses ef­forts ne soient pas vains. Et elle ronge son frein. Rien n’y fait. Rien ne change. Si Ma­dame fait sa ren­trée, elle sait qu’elle n’est tou­jours pas sor­tie d’af­faire dans ce pays… Pour­tant elle a dé­ci­dé que cette ren­trée ne se­ra pas comme toutes les autres: elle se­ra stu­dieuse oui, mais lu­dique aus­si… En ef­fet, Ma­dame a in­ves­ti dans un jeu de flé­chettes, his­toire d’oc­cu­per ces quelques mois qui la sé­parent de la ve­nue du prin­temps. Du mois de mai pré­ci­sé­ment. Pour cause! Cette fois elle a une échéance qui consti­tue son coeur de cible: le 20 mai 2018, date pré­vue pour la te­nue d’élec­tions lé­gis­la­tives. En­fin! Leur vien­drait-il à l’idée de ne pas res­pec­ter cette échéance, ten­te­raient-ils de se dé­fi­ler… Pro­mis ju­ré, ils s’at­ti­re­ront les foudres de Ma­dame.

Mais au­jourd’hui c’est en­core la ren­trée. Elle se conten­te­ra d’en­voyer ses flèches acé­rées en di­rec­tion du mur sur le­quel elle a ac­cro­ché ce ca­len­drier dé­voi­lant les photos de joueurs de rug­by sexy. Chaque jour, elle s’est as­si­gnée une dis­ci­pline ma­ti­nale: lan­cer une flèche à même d’at­ter­rir au centre du cercle mar­qué en rouge en­tou­rant ce di­manche de mai fa­ti­dique.

En ef­fet, si elle prend son temps, si elle s’ap­plique à af­fû­ter ses dos­siers et ses armes… elle les a à l’oeil, néan­moins. Dans son col­li­ma­teur, les an­ciens évi­dem­ment. Après pres­qu’une dé­cen­nie à les avoir sur le dos, elle ai­me­rait ou­blier tous ces vi­sages, ou du moins la moi­tié, le tiers, voire le quart de ces fi­gures po­li­tiques qui ont ren­du son quo­ti­dien si déses­pé­ré­ment triste. Et les nou­veaux, aus­si, au même titre. Elle n’est pas née de la der­nière pluie. Elle sait que nombre d’im­pos­teurs se sont glis­sés par­mi les can­di­dats au re­nou­veau. Ceux par qui le chan­ge­ment est cen­sé ar­ri­ver, et qui de­vront lui faire ou­blier tous les au­tomnes et les hi­vers réunis…

Aus­si, du­rant ces quelques mois qui la sé­parent de l’ar­ri­vée du prin­temps, elle s’est don­né comme mis­sion de sé­pa­rer la bonne graine de l’ivraie. Pour qu’à l’heure du test élec­to­ral, échouent tous les mau­vais can­di­dats. Ma­dame vise une men­tion ex­cellent. Elle n’at­tri­bue­ra pas son vote pour moins que ça.

Non, sur­tout ne pas faire du nou­veau avec de l’an­cien. Les po­li­tiques, faut pas comp­ter sur Ma­dame pour les re­cy­cler. Ni pour les rem­pla­cer par des clones. Ce tri-là, elle a tout l’au­tomne et tout l’hi­ver pour, conscien­cieu­se­ment, l’ef­fec­tuer.

C’est cer­tain, si cette ren­trée Ma­dame joue aux flé­chettes, c’est bien pour qu’une fois le prin­temps ve­nu, elle ne rate pas sa cible!

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.