L’AUB FÊTE SES 150 ANS

Le Mensuel Magazine - - Sommaire - PAR NATASHA METNI

An­crée dans l’his­toire, tour­née vers l’ave­nir

150 ans après sa créa­tion, L’AUB compte au­jourd’hui sept écoles et fa­cul­tés. Elle fi­gure par­mi les meilleures uni­ver­si­tés du Moyen-orient.

Clas­sée 1ère uni­ver­si­té au Li­ban, 2e dans le monde arabe et 228e dans le monde, se­lon le clas­se­ment mon­dial des uni­ver­si­tés QS (QS World Uni­ver­si­ty Ran­kings), L’AUB oeuvre à amé­lio­rer ses pro­grammes et à être à la page des chan­ge­ments qui bou­le­versent la pla­nète. De 1 370 étu­diants en 1950 à 8 650 étu­diants en 2016, L’AUB re­groupe 7 000 étu­diants en Li­cence, 1 100 étu­diants en Mas­ter, 136 doc­to­rants et 400 mé­de­cins-étu­diants. Cette aug­men­ta­tion consi­dé­rable de l’ef­fec­tif es­tu­dian­tin n’a pas été sans en­traves, la guerre ci­vile (1975-1990) ayant contri­bué à la fuite d’un grand nombre de jeunes qui re­pré­sen­taient, entre 1950 et 1975, 55 à 60% de la po­pu­la­tion es­tu­dian­tine.

DE NOM­BREUX DÉ­FIS À RE­LE­VER. «Main­te­nir le ni­veau de L’AUB comme nous l’avons fait du­rant les 150 der­nières an­nées, tel est notre ob­jec­tif prin­ci­pal, sur­tout que nous tra­ver­sons des mo­ments dif­fi­ciles avec les guerres dé­vas­ta­trices qui se­couent le monde arabe», af­firme le Dr Mu­ha­mad Ha­ra­j­li, doyen (ac­ting pro­vost). La mis­sion de l’uni­ver­si­té consiste, entre autres, à ser­vir les peuples du Moye­no­rient, en contri­buant à la re­cons­truc­tion des pays arabes en pé­riode de post-guerre, que ce soit sur le plan tech­no­lo­gique, éco­no­mique, cultu­rel et so­cial. Sou­cieuse de conser­ver sa ré­pu­ta­tion d’uni­ver­si­té au ni­veau aca­dé­mique éle­vé, L’AUB pro­cè­de­ra, dans deux à trois an­nées, à une au­toé­va­lua­tion en vue d’une ré­ac­cré­di­ta­tion par la Middle States Com­mis­sion pour l’en­sei­gne­ment su­pé­rieur en 2019. C’est pour cette rai­son que L’AUB ac­corde une grande im­por­tance à la re­cherche. De­ve­nue en grande par­tie, de­puis 1985, une ins­ti­tu­tion de re­cherche pé­da­go­gique, l’uni­ver­si­té connaît une amé­lio­ra­tion sur ce plan, vu le nombre ac­cru de pu­bli­ca­tions et la mul­ti­pli­ca­tion des fonds ex­ternes dé­diés à la re­cherche (3 mil­lions de dol­lars en 2004 contre 14 mil­lions en 2016). Afin de contrer le coût éle­vé des cré­dits à L’AUB, l’ad­mi­nis­tra­tion cherche à éla­bo­rer une stra­té­gie consis­tant à dé­ve­lop­per le pro­gramme d’aide fi­nan­cière pour per­mettre à tout étu­diant d’en­ta­mer sa for­ma­tion. L’uni­ver­si­té dé­pense plus de 53 mil­lions de dol­lars en termes d’aide pour plus de 50% des étu­diants. Autre point im­por­tant: l’ad­mi­nis­tra­tion amé­liore le cam­pus en mo­der­ni­sant les bâ­ti­ments et les in­fra­struc­tures des la­bo­ra­toires, sur­tout que le nombre d’étu­diants, d’en­sei­gnants et de per­son­nel ad­mi­nis­tra­tif a aug­men­té ces deux der­nières dé­cen­nies. C’est dans ce contexte que L’AUB a com­men­cé à pré­pa­rer le plan di­rec­teur du cam­pus, avec l’aide de Per­kins + Will et le sou­tien fi­nan­cier de Dar Al Han­da­sah (Shair and Part­ners).

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.