LE CA­NOË-KAYAK

Le Mensuel Magazine - - Sommaire -

7 clubs, 100 joueurs au Li­ban

Les sports nau­tiques se pra­tiquent d’ha­bi­tude en été. Mais avec le dé­ve­lop­pe­ment des rè­gle­ments spor­tifs et du ma­té­riel, il est dé­sor­mais pos­sible de les pra­ti­quer tout au long de l’an­née.

Le ca­noë-kayak fait par­tie de ces sports qui s’exercent en eau calme (mer, lac) ou en eau vive (ri­vière) fai­sant usage de plu­sieurs types d’em­bar­ca­tions aux tech­niques dif­fé­rentes, même si, très sou­vent, les concepts sont les mêmes. Les adeptes de ce sport sont d’ha­bi­tude des ama­teurs du surf, de la na­ta­tion, du raf­ting et autres sports aqua­tiques. La Fé­dé­ra­tion li­ba­naise du ca­noë-kayak (FLCK ) ne cesse de dé­ployer des ef­forts consi­dé­rables, afin d’aug­men­ter le nombre des pra­ti­quants et de mul­ti­plier les sites.

Se­lon Ma­zen Ra­ma­dan, pré­sident de la FLCK, «ce­ci per­met­tra de dé­cou­vrir de nou­veaux ta­lents ca­pables de se me­su­rer à leurs pairs des pays en avance dans ce do­maine et de par­ti­ci­per éga­le­ment aux com­pé­ti­tions in­ter­na­tio­nales, dont les Jeux olym­piques pré­vus à To­kyo en 2020». Le ca­noéiste C1 li­ba­nais, Ri­chard Mer­jan, s’est qua­li­fié pour la pre­mière fois de l’his­toire de ce sport pour les JO de Rio de Ja­nei­ro, qui se sont dé­rou­lés cet été du 5 au 21 août.

M. Ra­ma­dan a af­fir­mé: «La fé­dé­ra­tion mul­ti­plie les com­pé­ti­tions dans toutes les ré­gions lo­cales, afin d’élar­gir le nombre des par­ti­ci­pants à ce sport. Ain­si, une cen­taine de joueurs de sept clubs par­ti­cipent se­lon la dis­ci­pline et le lieu, sans ou­blier le grand nombre d’ama­teurs qui par­ti­cipent en de­hors du cadre of­fi­ciel».

Sou­li­gnant que la fé­dé­ra­tion as­sure seule le bud­get de ce sport de par les co­ti­sa­tions de ses membres, sans au­cune aide du mi­nis­tère de la Jeu­nesse et des Sports, M. Ra­ma­dan a re­mer­cié le Co­mi­té olym­pique li­ba­nais pour avoir contri­bué aux frais des pré­pa­ra­tifs de Mer­jan, avec 20 000 $ sur deux ans. «Nous avons aus­si des joueurs po­ten­tiels dans les uni­ver­si­tés lo­cales», a-t-il pour­sui­vi. Nous ten­tons de ti­rer pro­fit du bas­sin du Com­plexe uni­ver­si­taire Ra­fic Ha­ri­ri à Ha­dath, no­tam­ment pour l’ini­tia­tion à ce sport».

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.