13 OC­TOBRE 1990: IN­SIDE STO­RY

Le Mensuel Magazine - - Revisitée -

Ja­mil Sayyed as­sure que la prise du pa­lais de Baabda, le 13 oc­tobre 1990, «était une dé­ci­sion li­ba­no-sy­rienne, et non pu­re­ment sy­rienne». «C’est le pré­sident Hraoui qui in­sis­tait au­près des Sy­riens, de­puis son élec­tion en 1989, afin qu’ils ac­cé­lèrent leur in­ter­ven­tion mi­li­taire et dé­logent Mi­chel Aoun de Baabda, pour conso­li­der son man­dat lé­gal. Ce n’est que le 13 oc­tobre que les Sy­riens ont es­ti­mé que la conjonc­ture lo­cale et in­ter­na­tio­nale était de­ve­nue pro­pice à une in­ter­ven­tion mi­li­taire».

A la suite de la dé­ci­sion du Conseil des mi­nistres, pré­si­dé alors par

M. Hraoui, «des bri­gades de l’ar­mée li­ba­naise, pla­cées en par­tie sous le com­man­de­ment du gé­né­ral Emile La­houd, ont été char­gées de par­ti­ci­per à cette opé­ra­tion avec l’ar­mée sy­rienne».

Des sol­dats sy­riens de­vant les ruines du pa­lais de Baabda, le 13 oc­tobre 1990.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.