RES­PECT TO­TAL

RO­LAND MARIE DI­REC­TEUR GÉ­NÉ­RAL DE SOCOTEC LI­BAN

Le Mensuel Magazine - - Économie Bâtiment -

Le Li­ban de­vrait, théo­ri­que­ment, se mettre à ni­veau avec les normes in­ter­na­tio­nales de sé­cu­ri­té pu­blique des bâ­ti­ments avec la mise en oeuvre, le 6 dé­cembre, du dé­cret no 7964. De­puis 2005, le dé­cret no 14293 a ins­tau­ré l’ap­pli­ca­tion obli­ga­toire des normes de sé­cu­ri­té pu­blique sur tous les nou­veaux pro­jets de construc­tion. Mais en l’ab­sence d’un mé­ca­nisme de mise en oeuvre, les dis­po­si­tions ré­gle­men­taires sont res­tées lettres mortes. Il a fal­lu que la ca­tas­trophe de l’ef­fon­dre­ment de l’im­meuble ré­si­den­tiel de Fas­souh se pro­duise, en jan­vier 2012, pour que la pro­cé­dure du contrôle tech­nique entre en­fin en vi­gueur, en avril de la même an­née, à tra­vers l’agré­ment de six bu­reaux de contrôle tech­nique, qui opèrent sur base des cri­tères éta­blis par Lib­nor et, à dé­faut, les normes eu­ro­péennes, américaines ou ca­na­diennes.

PRO­CÉ­DURE INÉGALEMENT SUI­VIE. Entre 2005 et 2012, le contrôle tech­nique était du res­sort des pro­mo­teurs pri­vés de pro­jets de construc­tion et ap­pli­qué à cer­tains grands pro­jets re­le­vant du CDR (Conseil du dé­ve­lop­pe­ment et de la re­cons­truc­tion), ain­si qu’aux chan­tiers si­tués dans la zone de So­li­dere, pré­cise Ro­land Marie, di­rec­teur gé­né­ral de Socotec Li­ban. Au­jourd’hui, même avec l’en­trée en vi­gueur de la der­nière

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.